C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:38

Chapitre 1 : Attention mesdames et messieurs dans un instant, ça va commencer

Depuis la nuit des temps, noirceur et blancheur s’affrontent dans une bataille ensanglantée. Le feu et l’eau se battent sans arrêt en quête du pouvoir absolu. Il existe des mondes que nous ne connaissons pas qui se trouvent sur d’autres planètes inconnus, d’autres qui sont enfouis dans l’imagination et d’autres dans les religions, mais il y a aussi ceux qui se passent sur la terre. Avec la technologie, on se croit capable de tout savoir, mais nous avons tort de penser cela. Peut-être y a-t-il des personnes extraterrestres parmi nous. Peut-être y a-t-il des animaux rares qui ne se tiennent que sous terre en profondeur. Aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire de magie, de musique, d’amour et d’amitié. Nous sommes présentement sur une planète nommée Loumalia. Cet endroit n’avait rien de normal. Une année contenait 48 mois et si les êtres de 4 ans sur Terre habitaient là-bas, ils auraient l’air d’un petit bébé d’un an seulement. Cependant, tout comme vous, une année possédait 4 saisons, mais les mois s’appelaient comme ici à la différence près que ceux-ci se terminaient par un suffixe associé au Nord, au Sud, à l’est et à l’ouest. L’année commençait en Javienord et se finissait en décembrouest. Les pauvres élèves devaient travailler dur pendant 40 mois, mais disposaient tout de même de 8 mois de vacance bien mérités. Elles commençaient durant le mois de janvierouest et se terminaient en aouest. Comme énumérer les 48 mois un par un vous semblerait aussi pénible qu’un cours de mathématiques pour Nébular, j’ai décidé de vous laisser les découvrir au fil de l’histoire. Tout commença dans le mois de juissud. Avant de commencer, je dois vous dire que sur cette planète, tous composaient un mélange d’époques différentes. Par exemple, des gens pouvaient s’habiller comme dans vos années 80, dire des expressions du présent et utiliser des Itéléports, si vous voyez ce que je veux dire.
Lors d’une journée d’école normale, le groupe de musique des Anti Mal constitué des membres Kathou, DJ Sham, Maggie, Euclina, Math, Blod ainsi que Nébular allaient manger à la cafétéria accompagnés de leur amie Valéria. Ce groupe d’adolescents de première secondaire était connu partout au Quai-Bouche à cause de leurs vidéos téléchargées sur Toitube-Yogourt depuis maintenant 5 ans ou 20 années terriennes, si vous préférez. Certaines personnes venant de l’Angle les connaissaient aussi grâce à Internot, mais seuls les francophones écoutaient leur musique… L’Angle, un pays anglais? NON, VOYONS!!! Je ne parle pas de la France-terre! Arrêtez de m’interrompre! Bon! On disait souvent du band qu’ils représentaient le summum de l’année 2312, mais personnellement, je trouve qu’ils possédaient encore plus de cent hits à créer et qu’on n’avait pas fini d’entendre parler d’eux de sitôt. Comme dans n’importe quelle entreprise il y a un leader, le grand auteur, compositeur, interprète aux cheveux blonds nommé Nébular menait le groupe. Enfin, ne pensez pas qu’il dictait ses ordres comme on ordonne à un chien de s’assoir ou de se coucher. Malgré ses nombreux défauts comme l’irresponsabilité ou l’impulsivité, le chanteur, guitariste possédait quand même un cœur d’or et l’amitié représentait pour lui un diamant fragile à ne jamais échapper peu importe ce qui arrivait.
Malheureusement, Kathou n’était pas du tout comme ça. Pour elle, la chose la plus importante ne pouvait être qu’une seule chose : LA POPULARITÉ! Elle pouvait, à tous moments, laisser tomber ses camarades pour aller vers quelques chose de plus ‘’ in’’. D’accord, j’exagère! Kathou se laissait parfois beaucoup influencer par la mode et tous ces trucs à la noix, mais son intelligence permettait au groupe d’escalader des montagnes qu’il n’aurait pas pu monter sans elle. Cependant, comme dans toutes choses ‘’à la mode’’, il y a un petit quelque chose par rapport à l’apparence physique, Kathou changeait chaque jour ses habits et devait absolument se peigner de différentes façons pour ne pas paraitre ‘’rejet’’. Enfin, même si elle passait plus de 4 heures, chaque jour, devant le miroir, ses coiffures se ressemblaient toutes. Il lui arrivait parfois d’arriver un matin et de crier à ses amis :’’ Regardez mes nouveaux cheveux’’. Les garçons comme Nébular ainsi que Math lui disaient qu’elle n’avait rien de changé alors que les filles s’écriaient toutes de joie en jalousant la douceur de ses longs cheveux bruns placés avec soin. Ne croyez pas qu’on la regardait seulement pour son apparence. En effet, la guitariste, chanteuse et danseuse du groupe adorait le skate. Elle gagnait toujours toutes les compétions et l’or de ses trophées rendait ses armoires brunes et fatiguées bien plus brillantes.
La petite Euclina, joueuse de piano et chanteuse de chorale pouvait dévorer 50 pots de Nutellol en une minute. Pourtant, malgré sa volonté de manger constamment, son ventre restait toujours aussi maigre qu’une aiguille. Même si elle quittait le pré-ado, la pianiste aux cheveux bruns vénérait les licornes. On lui donnait la réputation de la petite niaiseuse du groupe, celle que tout le monde trouvait ‘’nounoune’’, mais qu’on aimait quand même.
Maggie, c’était la pro du ‘’je m’en foutisme’’. Toujours blasée, elle insultait tout le monde n’importe où et n’importe quand. Nos amis avaient appris à la connaitre de cette façon et de l’accepter comme ça. Après tout, ses insultes ne faisaient de mal à personne. Seul Math, le peureux n’aimait pas vraiment quand la batteuse lâchait un de ses mauvais mots. Il faut avouer que de se faire sursauter par une petite peste comme Maggie ne plaisait pas trop au deuxième claviériste. Quand je dis ‘’deuxième claviériste’’, je veux bien sûr vous informer qu’Euclina jouait non seulement du piano classique, mais aussi du clavier pour les chansons un peu plus ‘’rock’n roll’’. Son accent joual encore plus développé que la moyenne à cause de la provenance et de l’origine de ses parents rendait son ton plus autoritaire. En effet, la guitariste avait passé les 4 premières années de sa vie dans un petit village éloigné où on parla encôre comme dans l’temps. Vous savez, là, l’ancien accent Québou-quoi. Vous savez quand vous disiez dé mots comme scream, pis chesterfield, là? Ben a parla de même, là! Pis en plus, quand qu’à lâchait une insulte, on avait l’impression qu’ était 100 fois plus insultante! En toé cas, y’é temps de pâsser à l’aute personnage parce que là, je pense que vous avez po mal compris comment qu’à parla.
Blod rêvait toujours de son prince charmant assis sur son cheval venant chercher ‘’Raiponce’’ dans son palais. Il est vrai que ses cheveux blonds et épais lui donnaient l’air d’être la sœur de la petite princesse.
Celle qui adorait les animaux, c’était DJ Sham. En effet, elle portait toujours de fausses oreilles de chats sur sa tête ainsi qu’une queue dans ses pantalons. Cela la rendait très spéciale, mais comme tous les autres membres du groupe, on acceptait les autres comme ils étaient et ce sans rien ajouter. Mais ce n’est pas tout! En plus d’amouracher les animaux, DJ Sham teignait ses cheveux en… mauve. Personne n’avait jamais su sa couleur originelle puisque même à l’âge de 5 ans, elle se les faisait teindre…
La petite Valéria ne faisait pas partie du groupe, mais elle était tout de même amie avec la bande et s’entendait très bien avec eux. On surnommait parfois cette petite ’’ Fruitopia’’ puisqu’elle adorait manger des fruits de toutes sorte. En ce midi, à la cafétéria, elle avait justement amené une salade de fruit pour le dessert. Tous mangeaient en parlant de tout et de rien. Leurs diners se passaient toujours comme des gens normaux malgré quelques fans qui venaient demander des autographes aux membres du meilleur band du Quai-Bouche.
Nébular : Hé gang, vous l’avez trouvé comment, l’examen de maths? XD!
Euclina : Moi, je l’ai trouvé facile.
Nébular : Moi, c’est sûr que je l’ai raté. Si j’ai un 50%, je suis super chanceux.
Euclina : Mon amour, je t’avais dit que je pouvais t’aider.
Nébular : Ça va aller, ma belle! J’ai un bon professeur chez moi.
Maggie : Ah ouin? C’est qui? C’est tu madame Gretta? Si oui, ça me surprend que tu sois si pourri.
Nébular : Non, ne t’inquiète pas.
Math : À ta place, je mourrais de frayeur … Cette dame me donne des frissons dans le dos.
Nébular : On m’a envoyé chez elle à l’âge de 5 ans. Avec le temps, on s’habitue, tu sais? XD!
Blod : Au moins, il doit y avoir des beaux garçons, là où tu habites.
Nébular : Bof! Ne compte pas trop là-dessus. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais les vêtements que je porte sur moi doivent datés des années 30. Le royaume de la laideur, quoi?
Soudain, un petit garçon maigrichon aux cheveux frisés et blonds portant une robe blanche entra dans la cafétéria. Sous ses cheveux frisés blonds, nous pouvions apercevoir ses yeux bleus d’une clarté rare qui restaient fixés sur son cabaret. D’un regard rapide, il se chercha un endroit où s’assoir pour pouvoir manger en paix.
Kathou: Ha, ha, ha, Neb! C’est vrai que tous les garçons sont affreux, là où tu vas! On n’a qu’à regarder le rejet! HA, HA, HA!!!
Tous s’esclaffèrent sauf Nébular.
Maggie : Voulez-vous ben me dire où c’est qu’y a pu trouver cette guenille? HA, HA, HA!!!
Valéria : Moi, je n’aime pas juger les autres à cause de leurs apparences physiques, mais la seule et unique fois où je lui ai parlé, il n’a même pas osé me répondre et il est parti en courant.
DJ Sham : Quel timide!
Au moment où l’être gêné trouva un endroit où s’assoir, un garçon lui écrasa la figure dans son assiette alors qu’aucun intervenant ne les regardait. La victime se leva et s’enfuit alors que tout le monde riait de lui sauf Nébular, une fois de plus.
Kathou : Ha, ha, ha! Voyons, Neb, pourquoi ne ris-tu jamais de ce petit con?
Nébular : Je trouve ça très drôle.
Le chanteur rit jaune.
Kathou : Bon, changeons de sujet. Jacter du rejet me déprime.
Euclina : Peut-être pourrions-nous vous apprendre la nouvelle que moi et ma petite noisette avons à vous dire?
DJ Sham : On t’écoute.
Euclina : Eh bien, étant donné que demain, c’est samedi et que ça va faire 6 mois que nous sortons ensemble, moi et Nébular allons rouler à vélo sur la piste cyclable. Mon beau gros cœur a décidé de se sacrifier et de dormir dans le sous-sol même s’il devrait faire nettoyer le château des horribles vêtements.
Blod : Oooooooooh!!! C’est ‘’cute’’.
Nébular : Ouais, mais j’espère que le vélo de ton frère sera à ma taille.
Euclina : Ne t’inquiète pas. Mon frère est grand et fort tout comme toi.
Maggie : Du vélo! Du vélo, franchement! Z’auriez- pas pu trouver quecque chose de mieux à foutre que de vous balader en vélo ? Du vélo! Non, mais sérieux, là!
Valéria : Bah… moi je trouve ça romantique, une balade en bicyclette... un peu trop, même…
Math regarda le plafond puis jeta un œil sur le regard de Valéria qui restait fixé sur Nébular.
Nébular : Ce n’est pas que je ne veux point rester avec vous, mais je dois rejoindre l’élève de quatrième secondaire qui m’aide en mathématique.
Euclina : Bon cours à l’aide par les pairs, mon cœur.
Nébular : Merci.
Le guitariste alla chercher ses livres de mathématiques. Sur sa route, il rencontra le petit garçon à la robe blanche. Il regardait le sol et tenait un livre serré près de son cœur. Deux brutes nommées Titof et Zoro l’insultaient. Zoro s’avança, fit tomber le livre que tenait l’intimidé et le piétina. Voyant tout ça, Nébular réalisa que lui et celui dont tout le monde appelait ‘’le rejet’’ possédait des ennemis communs avec lui. En effet, Titof et Zoro représentaient le deuxième meilleur band de l’école juste avant les Anti Mal. On les appelait les Human Ice Show, mais leur démarche leur donnait l’air d’être des pingouins alors le groupe le plus populaire du Quai-Bouche les surnommait parfois les ‘’Penguin Ice Show’’. Ceux-ci se coiffaient tous les 2 d’une coupe de cheveux brune semblable à Nébular et portaient toujours un boa pour souligner leur duo. Celui de Zoro était rouge alors que celui de Titof était blanc. Après avoir réfléchi longuement à toutes les souffrances que les deux idiots lui avaient causé, Nébular se décida à aller vers l’avant et de stopper le règne maléfique des Penguin Ice Show.
Nébular : HÉ! Arrêtez ça!!!
Zoro : Mais voyons, Nébuconnard! Ne dis pas que tu n’es pas d’accord avec nous sur ce point-là. Ce minus devrait absolument trouver un habit de garçon normal.
Nébular : Il a le droit de s’habiller comme il veut et si tu m’appelles ‘’Nébuconnard’’ encore une fois, ça va aller mal.
Titof : Hey, le sans-abri, moi je te jure que si tu te tiens avec ce petit… truc-là, la cote de ton groupe va descendre et tu vas te retrouver tout seul.
Nébular : Moi, je ne m’appelle pas Katherine Girigouax alors je m’en balance si je deviens moins populaire.
Titof : Non, mais comme tu l’as si bien dit, on sait tous que Kathou te lâchera. Elle viendra avec nous.
Nébular : Kathou ne ferait jamais ça, car il s’agit d’une bonne amie.
Zoro : Oh, bien sûr! Attention à ne pas parler trop vite, l’itinérant.
Pendant tout ce temps, le garçon à la robe blanche n’avait pas bougé et avait observé la scène depuis le début.
Nébular : Ce n’est pas parce que je ne vis pas dans une maison ordinaire qu’on doit me surnommer ‘’ l’itinérant’’.
Titof : Sais-tu pourquoi tu t’es ramassé dans ce genre de maison, au moins?
Nébular : JE T’INTERDIS DE ME PARLER DE CE SUJET, ESPÈCE D’IDIOT!!!
Notre ami frappa son rival d’un méchant coup de poing. L’autre garçon essaya de se défendre, mais il en fut presqu’incapable.
Le garçon à la robe blanche : Ce n’est pas bien de frapper les gens… Arrêtez de vous battre…
Le rejet sépara les 2 rivaux.
Titof : Toi, ne te mêle pas de ça. Espèce de chien, nous devrions te mettre en laisse. Zoro, retiens- le pendant que moi je continue de frapper l’autre bâtard et veille à ce qu’il n’y ait pas de moniteur qui vienne nous arrêter.
Zoro : Trop tard… En voilà un qui arrive.
Titof : Mince! Cassons-nous!
Le duo prit leurs jambes à leur cou comme des mauviettes alors que les deux autres marchèrent silencieusement en direction des escaliers les plus près pour échapper à l’éducateur.
Nébular : Pourquoi me suis-tu? Tu devrais vraiment te décider à en parler plutôt que de faire semblant de te sentir bien à l’école.
Le garçon à la robe : Chaque fois que j’en parle on me force à me faire des amis alors j’aime mieux ne pas en parler que de…
Le petit garçon s’en alla alors Nébular le suivit.
Nébular : Boudaour, je crois vraiment que tu devrais en parler et risquer … que de te faire du mal à toi ainsi qu’à d’autres personnes que t’entourent si tu vois ce que je veux dire…
Nébular mit sa main sur son genou.
Nébular : J’ai grimacé en m’en venant… Les autres me trouvaient étranges…
Boudaour : Arrête de me donner des conseils! Tu ne sais même pas de quoi tu jases. Pour l’instant, placoter dans les escaliers semble dangereux puisqu’un tas de gens se balade ici alors si tu ne veux pas que quelqu’un te voit avec moi, je te conseille de dégager.
Nébular : Ok, on s’en reparle à l’orphelinat, alors!
Boudaour : Non!
Nébular : Arrête de niaiser!
Boudaour laissa tomber son livre puis le ramassa.
Boudaour : DÉSOLÉ!!! Je ne le referai plus jamais, je te le promets, laisse-moi tranquille…
Le garçon à la robe blanche escalada rapidement les marches semblant fuir le guitariste. Exaspéré, le musicien se rendit à sa récupération avec l’élève qui devait l’aider. Le soir, alors que tout le monde attendait l’autobus, la pro des potins du groupe des Anti Mal félicita Nébular pour une raison plutôt étrange…
Kathou : FÉLICITATION, NÉBULAR!!!
Nébular : Euh, pourquoi?
Kathou : Un de mes amis m’a raconté qu’il t’avait vu menacer le rejet et que tu lui avais enlevé ses livres de ses mains. Il parait qu’il a eu une de ces trouilles. Ha, ha, ha!!!
Valéria : Personnellement, je ne trouve pas ce geste très gentil, mais il est si bête avec les gens que ça ne me dérange presque pas.
Maggie : Ha, ha, ha, Neb, trop drôle!
Nébular : Hé, on va mettre un truc au clair. Je n’ai jamais insulté le rejet et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer alors arrêter de m’obliger à agir comme vous.
Kathou : QUOI? Alors, c’est faux?
Nébular : Bien sûr que c’est faux. Tu me prends pour qui? Tous ceux qui l’insultent ne sont que des idiots. Les autres ont juste peur de se faire rejeter à leur tour.
Valéria : Et toi, Neb, as-tu peur de nous perdre?
Nébular : Euh… non, non, c’est juste que… en tout cas, là. Je ne veux pas me tenir avec un être bizarroïde comme lui, mais je n’irai pas jusqu’à le traiter de tous les noms à cause qu’il porte une robe.
DJ Sham : Je pense exactement comme toi, miaw!
Math : Idem!
Nébular : Pourtant, vous riiez tout à l’heure, à la cafétéria.
Euclina : Euh… Parce que…
Blod : Et si on changeait de sujet, hein? Il me semble qu’on deviendrait beaucoup plus à l’aise.
Tout le monde s’accordait avec Blod. Lorsque leur bus arriva, tous se rendirent à leur maison. Le lendemain matin, Nébular alla rejoindre son amoureuse à sa maison pour se promener en bicyclette. Rendu là-bas, il frappa à la porte et attendit que la claviériste réponde. Quelques instants plus tard, elle ouvrit la porte et l’embrassa langoureusement. Après ce baiser, elle amena son amour dans son cabanon, là où se trouvaient les vélos.
Euclina : Tu dois prendre le bleu, ma noisette.
Nébular : Utiliserons-nous des casques?
Euclina : Oui, bien sûr. Tu me prends pour qui?
Euclina prit son casque et en passa un à son être cher.
Nébular : Merci. Où sont les protèges genoux?
La fille s’esclaffa. Voyant que Nébular semblait sérieux, elle arrêta de rire et lui passa des protège coudes et des protège genoux trop petits pour lui.
Euclina : Ce sont les seuls que je possède, mais tu peux t’en passer, j’espère.
Nébular : J’imagine…
Euclina : Ne me dis pas que tu as toujours mis ces trucs.
Le chanteur secoua la tête.
Euclina : Je te trouve bizarre, aujourd’hui, Nébular…
Le garçon essaya d’attacher son casque, mais n’y arrivait point, car il n’était pas assez grand.
Euclina : Mais qu’est-ce que tu fais? Il faut le desserrer. Passe-le-moi
Nébular donna le chapeau de protection à son amie. Celle-ci l’ajusta à la taille de son amoureux et l’installa sur sa tête.
Euclina : Aller, on y va.
Euclina se rendit au bord de la rue accompagné de son amant. Elle embarqua sur sa bicyclette et avança. Son copain fit de même, mais trébucha presqu’immédiatement.
Euclina : Ça va?
Nébular : Ouille! Ouais, ouais.
Le chanteur rembarqua sur la selle, avança et retomba aussitôt. Il saignait du genou.
Euclina : Voyons, on dirait que c’est la première fois que tu fais du vélo.
Nébular : Parce que tu crois que madame Gretta m’en a acheté un?!?
Euclina : Elle t’a quand même acheté une guitare.
Nébular : Madame Gretta? M’acheter une guitare? Au contraire, j’ai trouvé cet instrument près d’une poubelle, sur le bord de la rue.
Euclina : Après, tu vas me dire qu’elle t’a laissé entrer dans l’orphelinat avec ce truc et qu’elle t’a laissé jouer même dans tes débuts.
Nébular : Oui, c’est ça.
Euclina : Malgré tout ça, elle ne veut pas t’acheter de vélo. NON, MAIS TU ME PRENDS POUR UNE FOLLE?!?
Nébular : Oui, enfin, non! Je…
Euclina soupira.
Nébular : Désolé, je voulais que cette journée soit magnifique et j’imaginais que c’était facile se déplacer à deux roues plutôt qu’à deux jambes.
Euclina : Tu sais quoi? Il n’est jamais trop tard pour apprendre.
Nébular : Tu vas me montrer? C’est vrai?
Euclina : Bien sûr que si! Après, nous irons piqueniquer dans un endroit sympa en haut de la piste cyclable.
Nébular : Génial!
Euclina : Premièrement, tu dois savoir que les freins se trouvent sur les guidons. Tu appuies dessus pour arrêter, mais attention! Un des freins sert à arrêter la roue de derrière et l’autre, la roue de devant. Je te conseille de stopper la roue arrière en premier parce que si tu commences par celle d’en face, tu feras un back flip et tu te retrouveras la tête sur le sol.
Nébular : Oh…
Euclina : Vas-y doucement. Je vais te tenir par la main et quand tu seras prêt à y aller tout seul, tu me le diras.
Nébular s’installa sur sa bicyclette et tint la main de son amante. Une lumière gâcha ce moment romantique. Bester, le paparazzi habituel venait de les prendre en photo.
Nébular : Yo, Bester!
Bester: Salut, Nébular, salut Euclina!
Euclina : Hey, Bester, comment ça va?
Bester : Tout va très bien. Puis-je vous reprendre en photo?
Nébular : Pourquoi pas, XD?
Bester : CHEESE!
Nébular se plaça de façon à se donner un air de motard alors qu’Euclina se tenait dans une position normale. L’homme prit un cliché puis salua les musiciens Les tourtereaux lui envoyèrent la main et reprirent leur entrainement. Toute la matinée, Euclina apprit à Nébular comment fonctionnait son nouvel objet ‘’technologique’’. Après avoir finalement réussi, les tourtereaux grimpèrent une piste cyclable en pleine nature. Lorsqu’ils furent rendus en haut, ils allèrent dans le parc qu’on avait installé juste à côté et se reposèrent. Après quelques temps, nos musiciens préférés durent retourner à leur maison. Pour cela, il fallait redescendre la colline qu’avaient dû escalader Euclina et Nébular avant d’arriver au parc. Celle-ci mesurait environ 30 mètres de hauteur. Euclina avertit qu’il s’agissait de la chose la plus amusante qu’on pouvait vivre lors d’une balade comme celle-ci, mais qu’on la qualifiait aussi de la plus ‘’dangereuse’’. Voulant impressionner sa bien-aimée, Nébular sauta sur son bicycle et pédala le plus vite qu’il put en descendant la pente. Les roues allaient de plus en plus vite qu’on aurait dit qu’elle ne touchait plus le sol. Nébular perdit le contrôle de son guidon et sortit de la piste cyclable. Il descendit un endroit encore plus à pic où plein d’arbres poussaient et où plusieurs branches jonchaient. Le garçon fut égratigné par toutes sortes de bâtons. Il essaya de freiner, mais n’arrêta que la roue de face ce qui leva sa bicyclette le projeta au loin. Sa tête cogna un arbre. Il tomba ensuite sur de la gravelle et le vélo embarqua dessus Nébular à son tour comme pour se venger d’avoir été son ‘’esclave ‘’ toute la matinée. Le chanteur saignait de presque partout en il avait des morceaux d’écorces entrés dans le crâne.
Euclina : NÉBULAR?!? NÉBULAR!!! AU SECOURS, AIDEZ-MOI!!!
Notre chanteur s’était évanoui. La pianiste alla chercher des secours. On utilisa des méthodes d’RCR pour soigner Nébular, mais le sang coulait trop. On n’eut pas le temps de lui bander toutes ses coupures. Quelques instant plus tard arriva l’ambulance, mais évidemment, comme nos amis étaient allés bien creux sur la piste cyclable, l’automobile avait pris un peu plus de temps que prévu avant d’arriver sur place. Ils embarquèrent Nébular et l’amenèrent à l’hôpital.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:39

Chapitre 2 : Turn me on ( https://www.youtube.com/watch?v=WLTI2rWAlV4 )
L’amoureuse du blessé appela tous les Anti Mal pour les prévenir de ce qui se passait. Après avoir appris la nouvelle, leurs parents acceptèrent sans hésiter de les amener à l’hôpital. La claviériste demanda à sa mère d’y aller et celle-ci obtint son approbation aussitôt. Quand la bande fut rendue là-bas, on leur demanda de s’assoir dans la salle d’attente. Valéria avait suivi le clan. Euclina n’en pouvait plus. Elle expliqua la situation le plus détaillé possible aux autres 3, 4, 5, et même au-delàs de6 fois. Après un bref bout de temps, les parents des membres du groupe de musique ainsi que ceux de Fruitopia quittèrent l’hôpital et dirent à leur enflant que s’il voulait revenir à la maison, il n’avait qu’à prendre le téléphone public. Une heure passa. Rien. Une deuxième puis, encore rien. Finalement, après 3 heures, une infirmière alla les voir et leur articula mot par mot et syllabe par syllabe ce qui suit; un texte rempli de terreur : ‘’ Je suis navrée de vous apprendre que la mort a attrapé. Les blessures l’ont affaibli et les morceaux de bois entrés dans son corps n’ont fait qu’empirer la situation. Il n’arrêtait pas de se vider de son sang. Tout ça, c’est sans compter la branche qui avait percé son chandail. Nous croyions qu’il ne s’agissait que d’un tout petit bout de bois, mais au contraire, elle mesurait environ 2, 5 centimètres de longueur et 7 millimètres de largeur. Vu sa grosseur minime, le morceau s’est enfoncé et s’est faufilé entre ses côtes en direction du cœur. Même nos meilleurs médecins n’ont pu l’enlever à temps. J’ignore à quelle vitesse roulait le chanteur, mais pour mourir de manière aussi peu amusante, il devait sans doute frôler la vitesse de lu son. ‘’
Nos amis ne savaient que dire. Ils sanglotaient comme des madeleines. Des journalistes de la chaine TVAlérie arrivèrent sur place pour informer la population de la situation. Aucun musicien ne voulait faire d’entrevue. La mort venait de frapper et rien ne pouvait rien n’y changer. Nous le savons. Même sur terre, la mort fait partie de la vie, mais… le lendemain, dans ce même hôpital, Nébular se réveilla… Hébêté, il murmura: ‘’ Mais... où suis-je? J... J'ai mal. ‘’. Le musicien se leva et sortit se sa chambre. La plupart de ses blessures avaient guéri. Lorsqu'une infirmière le vit debout, elle lui d’un ton inquiet de retourner se coucher rapidement.
Nébular: Mais... qui êtes-vous?
L'infirmière: Mon nom est Madelina. Quelle surprise de vous voir en vie! Nous vous croyions mort, vous savez? Votre cœur avait cessé de battre et… il avait été percé.
Nébular: Mort? Vous voulez ma peau, c'est ça?!?
Madelina: Quoi? Mais non! Nous essayons juste de soigner.
Nébular : Comment me suis-je ramassé dans cet état?
Madelina : Votre accident vous a causé bien des soucis…
Nébular: L'accident? Quel accident?
Madelina: Ne vous en souvenez-vous pas?
Nébular: N... Non.
Madelina: Dites-moi, quel est votre nom?
Nébular: Mon nom? Hum... Mon nom... Je ne sais pas...
Madelina : J'ai bien peur que vous ayez perdu la mémoire, monsieur Nébular Deboncoeur.
Nébular: Nébu?...
Madelina : Nébular Deboncoeur, voilà comment vous vous appelez.
Nébular: Nébular...
Madelina: Tenez ma main. Je vais vous ramener à votre chambre et je contacterai vos amis ainsi que votre tutrice pour leur dire que tout va bien. Nous vous ferons ensuite passer des tests.
Nébular : Ma tutrice?
Madelina : Oui, venez…
Nébular s’accrocha à la dame. Celle-ci le ramena dans son lit puis alla informer ses collègues du non-décès du chanteur. Elle demanda ensuite à la secrétaire d'appeler tous ceux qu’il connaissait pour leur apprendre la nouvelle. Pendant ce temps, alors que le silence régnait dans la chambre de Nébular, une personne aussi blessée que lui alla lui rendre visite. Vous souvenez-vous du garçon à la robe que Nébular avait appelé " Boudaour"? Eh bien, préparez-vous, car Mister Dress vient d’arriver et cette scène risque de devenir encore plus incompréhensible.
Boudaour : Nébular, il faut que je te parle. Je suis recherché.
Nébular: Hein?
Boudaour : Je n'ai rien fait. Ils ont cru que j'étais mort alors quand je me suis réveillé...
Nébular: ... Attends! Quoi?
Boudaour : Je n'ai rien fait; je te le jure!
Nébular: Qui es-tu?
Boudaour : Voyons, Neb! Allez, il faut prévoir un plan pour cesser ce malentendu.
Nébular : Que malentendu?
Boudaour : Je t’explique; Les travailleurs de la législation m’ont retrouvé mort accompagné de mon ordinateur portable d’AG. Comme tu sais, seul les… enfin tu comprends. Je vais taire le mot pour ne pas me ramasser encore plus dans le trouble si quelqu’un m’entends. Bref, seul ‘’ ces gens-là ‘’ peuvent revenir à la vie alors maintenant, ils croient que…
Nébular : … De quoi parles-tu? Sors d’ici!
Boudaour : Minute… Sais-tu qui je suis?
Nébular : Non…
Boudaour : Mince, ne me dis pas que tu as perdu la mémoire!
Nébular: Oui, c'est le cas... Enfin, c'est ce que Madelina m'a dit.
Boudaour : Ça, ce n'est pas top! En plus, avec ce qui va se passer tu risques de... Hum…
Nébular: Que va-t'il se produire?
Boudaour : Toutes sortes de choses... Oh, mais que suis-je bête! Au fait, je me présente : Boudaour Valentine, enchanté!
Le rejet tendit sa main vers l’amnésique. Celui-ci la serra l’air complètement perdu.
Nébular: Moi de même, Ba… Badaboum?
Boudaour : Non, Boudaour.
Nébular: Bouddha l'ours?
Boudaour : Non! Je m’appelle Boudaour! Répète après moi. Bou.
Nébular: Bou.
Boudaour : Da.
Nébular: Da, Bouda.
Boudaour : Our.
Nébular: Our. Bou-da... Boudaour.
Boudaour : Ouais, c'est ça! Ha, ha, ha!
Nébular : Quel nom étrange!
Boudaour : Hum! Le tien l’est aussi, sans vouloir t’offenser, bien sûr.
Nébular : Né… Nébiba…
Boudaour : … Nébular.
Nébular : Ah oui, tu as raison!
Boudaour : On a à parler, toi et moi.
Soudain, tous les amis de Nébular entrèrent dans la pièce. Ils étaient tous arrivés en même temps pour créer un effet de surprise au chanteur malgré son amnésie, mais lorsque Kathou vit Boudaour, elle devint dégoûtée.
Kathou : BORDEL DE BATINCE!!! Qu’est-ce que tu fabriques ici, le rejet?
Boudaour : Je… je…
Maggie : Quel con, sors d’ici tout suite!
Nébular : Mais qui êtes-vous? Boudaour possède le droit de rester s’il le désire.
Math : Je rêve ou Nébular a commencé à se lier d’amitié avec cette nouille?
Euclina : AAAAAAH!!! MON AMOUR!!!
Boudaour : Je… Je crois que je devrais y aller.
DJ Sham : Non, non, non, non, non. Minute, minute, là! Explique-nous ce que tu lui veux.
Boudaour : Je veux… Je souhaite soigner sa perte de mémoire.
Valéria : Ah ouais? Et comment comptes-tu t’y prendre? Tu n’as rien d’un médecin!
Boudaour : Je… Non! Ne dis pas ça, voyons. Ah, et puis… Je pourrais voir l’avenir.
Maggie : Oh, my Angel! J’ arrive pas à croire à quel point que t’ es con!
Boudaour : Je te jure que je dis la vérité.
Kathou : Ah ouais? Devine ce que je vais manger pour souper.
Boudaour : Ça ne fonctionne pas comme ça…
Valéria : De toute façon, à quoi te servirait de voir l’avenir de Nébular si on veut retrouver sa mémoire?
Boudaour : Hum… Ça, c’est un secret.
Tous roulèrent les yeux sauf les deux orphelins.
Boudaour : Laissez-moi une chance! Demain, Nébular connaitra toute sortes de choses sur son passé.
Kathou : J’espère que ce n’est pas une manière de te faire remarquer sinon, ça va aller mal.
Boudaour : Moi? Pourquoi je voudrais que tout le monde me regarde? Mes ancêtres n’ont certainement pas créé les projecteurs.
Maggie : Quelle famille de merde!
Boudaour : Arrête! Je n’ai jamais connu ma mère et mon père alors je t’interdis de dire des trucs comme ça.
Kathou : Wow! Une main d’applaudissement pour celui qui se défend pour la première fois.
Math : Arrête, Kathou, sinon, il ne voudra plus nous aider.
Kathou : Ouais, ouais.
Euclina : Sinon, Boudaour, que t’est-il arrivé? As-tu été victime d’une chute de vélo, toi aussi?
Boudaour : Hum… J’ai déboulé les marches de l’orphelinat qui menaient au rez-de-chaussée.
Euclina : Eh bien! Nébular, mon amour, puis-je te donner un baiser?
Nébular : Hum… Je ne te connais pas.
Euclina : Je suis ta copine, Euclina et j’adore le Nutellol et les licornes!
Nébular : …
Euclina : Je veux mon bisou…
Nébular : …
Kathou : Neb, tu te souviens de moi, j’espère. Je suis la meilleure des Anti Mal et la plus populaire.
Nébular : Anti Mal?
DJ Sham : Franchement, Kathou!
Kathou : Quoi? C’est vrai! Neb, tu te souviens d’Anti Mal, j’espère.
Nébular : Non…
Math : Nous sommes les Anti Mal. On est un groupe de musique. Seule Fruitopia qui n’en fait pas partie.
Valéria : Tu peux m’appeler Valéria.
Nébular imita la façon de jouer de la guitare.
DJ Sham : Miaw! Oui,exactement!
Boudaour : Tu en joueras, ce soir. Je te montrerai celle que tu préfères.
Soudain, une grosse dame dont le contour des bourrelets se dessinait sous son chandail de laine rouge foncé entra dans la pièce. Un énorme double-menton divisé en 4 se balançait sous ses lèvres pincées. Ses cheveux bruns en toque et ses lunettes datant des années 2240 laissaient ses énormes yeux remplis de colère à la vue de tous. Ceux-ci fichaient la trouille à tous ceux qui croisaient son regard. Même le terroriste le plus expérimenté de toute la planète n’aurait pas osé l’approcher. Ses jambes d’éléphant habillées d’un pantalon brun déboutonné rempli de fleurs blanches n’avaient rien à envier. En plus de sa masse corporelle à la fois effrayante et au-delà de la cote maximale de pois santé, tout le monde pouvait l’entendre arriver à cause de ses souliers de cuir à talons hauts. Bref, il vaut mieux ne jamais lui ressembler.
La grosse dame : Nébular, oh mon dieu, tu es vivant! BOUDAOUR!!! OÙ ÉTAIS-TU PASSÉ, HIER?!?
Boudaour : Euh…
La grosse dame : Tu as fugué l’orphelinat, n’est-ce pas?
Boudaour hocha la tête doucement.
La grosse dame : On va régler ça, ce soir. Et toi, Nébular, n’as-tu pas honte de ne pas m’avoir demandé la permission de sortir? J’espère que tu as retenu la leçon.
Nébular : Qui êtes-vous, madame?
La grosse dame : TU NE ME RECONNAIS PAS?!? Je suis madame GRETTA!!!
Nébular : Êtes-vous ma mère?
Gretta : Tes parents sont morts alors que tu n’avais 5 ans, Nébular.
Nébular : Ma tutrice… Je n’ai pas de parent…
Gretta : Boudaour, retournons à l’orphelinat. Nébular doit rester ici toute la journée au cas où il aurait une rechute et puis, je ne veux pas avoir l’air plus irresponsable que je ne le suis devant les journalistes. Après tout, sa mort m’a apporté bien des ennuis… Les rédacteurs ont même osé écrire dans le nouvelliste que l’orphelinat d’Une-Colline représentait le pire orphelinat de tout le Quai-Bouche! Pff! On en a vu souvent des fugues! Ce n’est pas parce que monsieur la vedette s’est enfui qu’il faut en faire tout un plat, pas vrai?
Boudaour : …
Gretta : PAS VRAI?!?
Boudaour regarda le sol.
Boudaour : Oui, madame Gretta, on vous adore…
Gretta : Bien! Allons te laver, maintenant. Je ne sais pas ce que tu as fait, hier, mais vu à quoi tu ressembles, je ne serais pas surprise d’apprendre que quelqu’un t’as battu.
Boudaour : Je me suis enfargé dans les escaliers et je suis tombé avant de fuir la maison…
Gretta : Espèce de sans-dessin! À quoi pensais-tu?
Boudaour : Je ne l’ai pas fait exprès, madame…
Gretta : Rendez-vous dans mon bureau, ce soir, à 18 heure pile, compris? Toi aussi, Nébular, j’aurai à te jacter quand je reviendrai te chercher.
Nébular : D’accord…
La grosse baleine et Boudaour sortirent de la pièce.
Math : Wow! Avez-vous vu la frousse qu’a faite cet édifice au rejet?
Kathou : Bien fait pour lui! Ha, ha, ha !!!
Nébular : …
Blod : Sinon, ça va, Nébular?
Nébular : Oui, je crois.
Euclina : Je veux mon bisou…
Nébular : …
Euclina : Nébular, donne-moi mon bec!
Nébular : Euh…
Euclina : Je vais t’en donner un la première, alors.
DJ Sham : Miaw, Euclina, ne le force pas à t’embrasser. Il ignore qui tu es.
Euclina : JE VEUX MON BISOU!!! : (
Nébular : Bon, d’accord, approche!
Euclina : YOUPI!!!
Nébular posa ses lèvres sur la joue d’Euclina. On entendit un ‘’Smack’’. L’indépendante au Nutellol le remercia et le câlina.
Kathou : Bon, je crois qu’on peut y aller, maintenant. On se revoit demain, à l’école, le revenant.
Nébular : Au revoir.
Le groupe de musique allait quitter quand tout à coup, un médecin boucha le cadre de porte. Sa posture imposante empêchait les adolescents de le contourner.
Le médecin : Madame Gretta est-elle arrivée?
Blod : Si, mais elle est partie, en fait…
Le médecin : Mince! Ma secrétaire devait impérativement l’informer qu’il faudrait qu’elle patiente un peu. Bon, dommage alors je l’appellerai Je voulais seulement vous apprendre à vous et à elle que nous croyons que la perte de mémoire de Nébular serait due aux morceaux d’écorces qui se situaient près de son crâne. Si c’est le cas, l’os du crâne serait peut-être un peu déformé, sinon, il ne s’agit que d’un coup sur la tête. Voilà pourquoi nous allons lui passer des radiographies, immédiatement. Le plus tôt reste toujours le mieux
Kathou : Bien! Nous nous en allions de toute façon, pas vrai, gang?
Maggie : Ouais! Toute façon, j’aime pas les hôpitaux. On meure d’ennui pis faut qu’on se savonne les mains à tout bout de champs.
DJ Sham : Miaw! Partons!
Euclina : Au revoir, mon petit coco! Je prierai le dieu des licornes et du Nutellol, pour toi.
Nébular : Hum… d’accord…
Le band partit.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:40

Chapitre 3 : Vie de chien!
On vérifia les os de la tête du chanteur. On apprit que sa perte de mémoire n’était probablement due qu’au coup qu’il avait reçu sur la tête en se cognant à l’arbre puisqu’ils semblaient d’une forme parfaite. On demanda donc à la victime d’enlever son chandail et de s’assoir sur un matelas couvert de papier. On vit que la blessure située près de son organe vital avait elle aussi guérie. Pourtant, sa chute ne datait que de 18 heures. Les médecins n’arrivaient pas à expliquer ce phénomène. Un homme appuya sa main près du cœur de l’orphelin et lui demanda s’il sentait quelque chose. L’adolescent lui négativement. L’infirmier répéta son geste plusieurs fois, mais obtint toujours la même réponse de la part de l’accidenté. Un moment donné, son patient lui demanda pourquoi il vérifiait seulement les endroits intacts. L’homme sourit en prétendant qu’il vérifiait son pouls et redonna finalement le chandail à son propriétaire. Il le reconduit ensuite à sa chambre puis, il informa ensuite tous ses autres collègues du miracle. Plusieurs journalistes allèrent voir la vedette durant la journée pour en informer les groupies. Personne ne comprenait ce qui s’était produit. Finalement, on en conclut que les anges l’avaient sauvé, car il était gentil ou un truc comme ça, quoi? On ne sait pas… Des scientifiques voulaient le rencontrer, mais pour éviter les chicanes religieuses, on se ferma les yeux et on fit comme si les médecins l’avaient ramené à la vie pour une raison quelconque et puis voilà, le reste, on s’en balance.
Le soir, madame Gretta ramena Nébular à la maison. Le trajet en voiture se passa en silence. Rendus à la maison, la directrice de l’orphelinat prit l’enfant par le bras et l’amena à l’intérieur. Dans le hall se trouvaient plein d’enfants habillés de vêtements trop longs en trains de frotter le sol avec vigueur alors que d’autres lavaient les armoires de vaisselle en érable verni. Un aspirateur en attente trainait sur le plancher attendant sûrement un guide pour le faire fonctionner. Un groupe d’enfant salua le chanteur de la main tout en évitant de croiser le regard de madame Gretta. Celui-ci avala sa salive avec difficulté. Il voyait bien que la vie dans ce bâtiment serait telle que celles des esclaves noirs des années 1950. La baleine entra dans une pièce aux portes vitrées. C’était son bureau et sans doute l’une des plus belles pièces de ce lieu infernal. Même si l’on ne voyait pas la couleur des murs à cause de toutes les bibliothèques qui s’y trouvaient, la table de travail et la chaise noire en cuir moelleux rendait cette salle très chaleureuse. Sur une chaise rouge et doré attendait patiemment Boudaour qui gardait la tête baissée.
Gretta : J’ai une question à vous poser et soyez sincères! Vous êtes-vous évadés de l’orphelinat ensemble?
Boudaour : Hum… Non, madame Gretta. J’étais allé au parc alors que lui s’amusait avec Euclina.
Gretta : Quelle étrange coïncidence que vous ayez fuis la même journée, vous ne trouvez pas?
Nébular : C’est peut-être parce que vous nous traitez avec méchanceté. Je ne me souviens pas de vous, mais vu ma fugue, je suppose qu’il y avait une raison.
Boudaour : Nébular…
Gretta : Ha, ha, ha! Pourquoi serais-je gentille alors que vous n’êtes que de petits insectes agaçants?
L’amnésique grogna.
Boudaour : Nébular, calme-toi.
Gretta : Je te conseille d’écouter ton ami, Nébular, sinon, tu dormiras dans le sous-sol.
Nébular : Le sous-sol?
Gretta : Je lui laisse le soin de t’expliquer de quoi il s’agit. Je n’ai pas de temps à perdre avec ça.
La femme fit balancer ses doigts au-dessus de son pouce comme pour se débarrasser d’une saleté.
Nébular se leva d’un bond.
Nébular : Je me fiche de ce que c’est! Vous n’êtes sûrement qu’une idiote, je d...
Boudaour : … NÉBULAR, ARRÊTE, IMMÉDIATEMENT! JE TE JURE QUE TU DÉTESTERAIS LA CAVE!!!
Nébular perdit un peu de son courage, se tut, se rassit et fixa ses pieds.
Gretta : Sal petit orphelin sans avenir, plus jamais tu ne m’adresseras la parole sur ce ton, compris?
Nébular regarda madame Gretta d’ un regard noir.
Nébular : Je ne suis pas… un sal petit orphelin sans avenir…
Boudaour : Baisse les yeux, Neb…
Nébular : Pourquoi?
Boudaour : Baisse…
Madame Gretta gifla Nébular de toutes ses forces. On voyait une trace rouge qui longeait le visage de l’orphelin. Boudaour cacha ses joues de ses mains pour éviter que la sorcière ne le frappe aussi.
Gretta : Vous avez tous les deux commis des erreurs graves, hier! En ce qui concerne Nébular, je crois qu’il n’est pas nécessaire de le punir vu ce qui s’est passé d’autant plus qu’il ne se souvient de rien, mais en ce qui concerne Boudaour, il dormira en bas.
Boudaour : Non! Tout, mais pas ça! D :
Gretta : OUI et si tu te mets contre cette idée, tu y dormiras pendant une semaine.
Boudaour : Oui, madame Gretta, on vous adore.
Madame Gretta se détourna vers Nébular.
Gretta : Nébular?
Nébular : Quoi?
La gardienne lâcha un énorme soupir. Boudaour lui récita la dernière phrase sortie de sa bouche. Celui-ci la répéta puis, les deux garçons quittèrent l’endroit dans lequel on les avait convoqués. À ce moment-là, on ne voyait heureusement plus la marque de la main du monstre sur le visage de l’orphelin martyrisé.
Boudaour : Viens, il faut qu’on aide les autres à nettoyer le plancher.
Nébular : Pourquoi? Je croyais que je jouerais de la guitare.
Boudaour : Si, mais après! Si tu ne nettoies pas, tu dormiras aussi dans le sous-sol.
Nébular : Qu’est-ce que le sous-sol, au juste?
Boudaour : Il s’agit d’un endroit où madame Gretta nous envois dormir pour nous punir. Je déteste ce lieu. Il y a des punaises, des rats, des perces oreilles et de la poussière partout. En plus, nous devons nous coucher sur le sol gelé…
Nébular : Oh…
Boudaour : Heureusement, on peut s’amuser avec notre ami Tikou, mais je ne sais pas s’il est mort.
Nébular : Qui est-ce?
Boudaour : C’est un des rats. Il nous aime beaucoup. Avant d’aller dormir, nous allons toujours lui mener de la nourriture étant donné qu’on peut être enfermé à l’intérieur, mais qu’on peut ouvrir sans clef à l’extérieur.
Nébular : Comment le reconnait-on parmi les autres?
Boudaour : Premièrement, il ne mord pas et deuxièmement, son pelage entièrement blanc et sa tache de naissance brune le diférencie des autres.
Nébular : Ah, d’accord. Tu sais quoi? Si madame Gretta t’enferme, j’irai te secourir.
Boudaour ricana.
Boudaour : N’y pense même pas; tu finirais en pâté pour chat. Tu te crois le seul à vouloir tenter de sauver l’un de tes amis, mais l’éléphant nous attrapes toujours et nous enferme à notre tour. De plus, elle augmente la sentence d’une semaine pour chacun de nous deux et même si tu parvenais à me sortir de là, au matin, elle s’en rendrait compte et nous enfermerait là-bas pour un laps de temps pouvant durer de quelques mois à une année. Il parait même qu’un mec appelé Ismaëllo y a passé plus de deux ans à cause d’une erreur grave…
Nébular : …
Boudaour : Sur ce, je crois qu’il est temps de nous mettre au travail.
Nébular : Pourrais-tu me faire visiter la maison, avant?
Boudaour : Non, non, non! Le ménage avant tout sinon, on ne dormira pas de la nuit. Il faut que ce soit fini le plus rapidement possible et tu n’as encore rien fait de la journée.
Nébular : Quelle vie de chien!
Boudaour : Bah, toi, au moins, tu es célèbre comparé à nous autres…
Nébular : Ouais, j’avoue que ça, c’est cool.
Boudaour : Bon, suis-moi! Il faut aller chercher des seaux et des éponges. Ensuite, on ira voir avec qui tu travailles, ce soir. La feuille se trouve sur le comptoir de cuisine. À chaque jour, il y en a une le matin, le midi et le soir sauf lors des journées d’école, évidemment. Par contre, il faut toujours exécuter nos tâches du soir. Bon, let’s go, montons les escaliers.
Les deux adolescents grimpèrent les marches. En haut se trouvaient deux portes fermés et à droite, un petit couloir menant à la salle à manger. Une grande table contenant 43 chaises jonchait en plein milieu de cette large pièce. À côté, nous pouvions voir le rez-de-chaussée en s’accrochant à la rampe de bois. Au bout de la table, nous pouvions apercevoir la cuisine au travers d’une vitre. Boudaour se dirigea vers la porte qui y menait et y entra suivi de son ami.
Boudaour : Va remplir le seau d’eau et mets un peu de savon dedans. La poudre se dissoudra dans l’eau et donnera au plancher une odeur de lavande qui nous piquera le nez. Je n’aime pas la lavande et toi non plus, d’ailleurs.
Nébular : Ah bon.
Nébular ouvrit la bouteille de poudre. Les deux personnes éternuèrent en même temps. Nébular avait éternué fort comme un éléphant alors que l’éternuement de Boudaour ressemblait plutôt à celui d’une fourmi.
Les enfants rirent tous les deux de leur éternuement.
Nébular : Ha, ha, ha! Éternue-je toujours comme ça?
Boudaour : Toujours, ouais! Bon, au travail!
Nébular remplit son bol alors que Boudaour lisait la feuille des équipes ménagères.
Boudaour : Chouette! Nous sommes ensemble! Je suppose que c’est parce que nous sommes les deux fugueurs et que madame Gretta n’avait pas le choix de nous mettre ensemble vu que nous n’étions pas là toute la journée mis à part moi.
Nébular : Ouais! De toute façon, je ne connais que toi, ici.
Boudaour : En fait, tu connais tout le monde, c’est juste que tu ne te rappelles plus de leur noms.
Nébular : Nous sommes combien, au juste?
Boudaour : On est 32, si nous comptons madame Gretta.
Nébular : Wow…
Boudaour : Viens! Oh! En passant, je dois terminer de passer la balayeuse sur le tapis. Je te rejoins juste après, promis!
Nébular suivit Boudaour. Ils se rendirent au rez-de-chaussée, dans le hall d’entrée. Après avoir fait le ménage, la visite commença. Boudaour amena le chanteur dans un endroit face à face au bureau du monstre. 8 rideaux azur couvraient une grande rangée de douches et de toilettes. Un carrelage blanc couvrait le sol et les murs.
Boudaour: La salle de bain des filles se trouve à côté si t'aurais envie d'y jeter un coup d'œil.
Nébular: Pourquoi voudrais-je aller voir ça?
Boudaour: Je ne sais pas...
Nébular: ...
Boudaour : Je te blague!
Nébular: Ok...
Boudaou: ...
Un rideau s'ouvrit laissant sortir la tête d'une adolescente aux cheveux roux qui tenait une brosse à dents.
La fille: Les gars...
Boudaour: Oh, Gabullée!
Nébular: Qu'est-ce que tu fais dans les toillettes des hommes?
Gabullée: Figure-toi que Gretta m'a demandée de laver vos toilettes à la brosse à dents et que je vais tout de suite lui dire ce que vous maguinancez!
Boudaour : On blaguait, c'est tout!
Gabullée : Bon, d'accord! Pour me faire pardonner d'avoir partagé la rumeur que le soir, tu portsis des douliers à talons-hauts, je ne dirai rien. Ici, on sait que tu es un type bien. Par contre, ne t'avise pas de venir voir nos petites culottes, car ça ca aller mal!
Boudaour : Parfait! Allez, viens, Neb. Poursuivons notre visite.
Nos amis allèrent vers le couloir à côté du bureau de la peste. Le guide ouvrit une porte et entra dans le dortoir des gars. Il ne contenait rien d'autre que des lits à étage en métal et des casiers.
Boudaour : Celui des filles se trouve à côté.
"ET VOUS N'IREZ PAS!!!"
Une brosse à dent trempée brossa le dos du rejet.
Boudaour : AAAAAAAH, GABULLÉE!!!
Nébular : Ha, ha, ha! Ne t'en fais pas, Boud! Il parait que l'eau de toilette séduit les femmes.
Boudaour :Pas celui-là, je crois.
Gabullée : Tu en veux aussi, Neb?
Nébular: Nah, je n'en ai pas besoin, si tu vois ce que je veux dire.
Le guitariste imita un air de guitare.
Boudaour : ...
Gabullée : Oh, ouais! Bon, j’y vais! Je viens de terminer mes tâches et mon lit m’attend. Bonne nuit!
Nébular et Boudaour : Bonne nuit.
Boudaour : Allons dans notre chambre.
Nébular : Attends, tu ne m’as pas montré la salle juste à côté des toilettes.
Boudaour : Oh, my Angel! J’allais vraiment oublier la partie la plus importante de notre maison.
Les deux garçons s’approchèrent de la porte. Boudaour posa sa main sur la poignée et la tourna doucement.
Boudaour : Tu me dis quand tu es prêt.
Nébular : Allez, montre!
Boudaour : Voici… NOTRE SALLE DE JEUX!!!
Boudaour ouvrit la porte d’un geste abracadabrant.
Nébular : … Elle est vide.
Boudaour : C’est ça!
Le garçon à la robe blanche claqua la porte et se frotta les mains.
Boudaour : Gretta a tout vendu pour nous acheter de la bouffe et des vêtements. Le gouvernement du Conodo l’a obligée à cause de problèmes financiers, je crois. Il fallait faire des sacrifices. Cette mémé a décidé de couper sur nos jouets. Bon, je me sens fatigué. Allons dormir.
Boudaour grimpa les marches.
Nébular : Boudaour, notre dortoir se situait en bas, non?
Boudaour : Non, c’est juste en face du haut des escaliers.
Nébular s’y précipita. Ses meubles se limitaient à un lit à étage, une table-basse, un grand miroir ovale, une garde-robe et un meuble pour y mettre d’autres vêtements. Sur le meuble se trouvaient un ours en peluche et une horloge en forme d’hibou qui regardait de droit à gauche à chaque secondes.
Boudaour : Voilà notre chambre.
Nébular : Pourquoi je ne dors pas avec les autres?
Boudaour : Comme tu es célèbre, madame Gretta t’a ‘’adopté’’ pour faire de la publicité pour son orphelinat. Du coup, comme ce n’est qu’une gratteuse, elle a demandé à remplir le lit du haut pour économiser ses lits. Comme j’étais ton ami, tu m’as choisi pour dormir dans la même chambre que toi.
Nébular : Quoi?!? Elle m’a adopté?
Boudaour : Oui, mais de toute façon, tous les parents adoptifs qui te désiraient ne te voulaient que pour ta célébrité alors même le gouvernement du Conodo a accepté que madame Gretta t’adopte pour que tu restes dans une famille où ‘’personne ne te ferait de mal’’. Elle prétendait justement qu’elle t’avait pris pour te protéger, mais tout le monde sait que ce ne sont que des foutaises.
Nébular : Pff! Je n’aurai donc plus jamais de parents… En plus de commencer l’adolescence, mes chances de trouver une famille diminuent à 0%.
Boudaour : Ne t’en fais pas, tu as moi!
Nébular : Boudaour, n’as-tu jamais rêvé d’avoir une vraie famille?
Boudaour : Tu sais, Neb, je n’ai jamais eu de parent.
Nébular : En fait, toi, tu ne les as jamais connus…
Boudaour : Non, je suis né dans un œuf artificiel.
Nébular : …
Boudaour : Ok, ok, non! Pas maintenant! Tu es ridicule, Boudaour, ridicule! Ça fait quelques heures qu’il te connait et tu veux tout de suite lui apprendre la vérité? N’importe quoi! Je te blague! Comme si j’étais une expérience scientifique!
Nébular : Ok… Sinon, comment mes parents sont-ils décédés? Les ai-je déjà connus?
Boudaour : Euh, oui… Par une journée plutôt grise, tes parents t’avaient amené dans un parc d’attraction. Le soir, alors que tu retournais chez toi, les orages ont frappé. Il tombait des chats et des chiens…
Nébular : … Des chats et des chiens?
Boudaour : Oui.
Nébular : Ne veux-tu pas plutôt dire : ‘’Pleuvoir des cordes’’? Enfin, je crois. Je ne me souviens plus beaucoup de choses, mais je crois encore maitriser le français.
Boudaour : Oups, désolé. Pleuvoir des chats et des chiens vient de l’anglais, ma langue maternelle.
Nébular : Tu parlais anglais, avant?
Boudaour : Encore aujourd’hui, je sais parler anglais.
Nébular : Pourtant, je ne trouve pas que tu as un accent.
Boudaour : Je suis arrivé ici très jeune. J’ai donc pu développer l’accent Quai-boucois.
Nébular : Ah!
Boudaour : Tu aurais dû me voir, avant. Je ne savais point dire un seul verbe au passé et au futur alors quand je parlais ça ressemblais à : ‘’Hier, je joue dans les feuille, au parc, accompagné de Nébular parce que personne n’a le temps de jouer à cause de notre ménage. Plus tard, quand je quitte la maison, je dis à madame Gretta ce que je pense d’elle et elle n’aime pas ça’’.
Nébular : Oh, boy!
Boudaour : Hum… oui. Bon alors, je disais qu’il pleuvait des cha… des cordes. Le vent frappait la terre. Ton père et ta mère, Ralui et Nérabi ne voyaient plus rien. Ton paternel essayait de continuer à rouler, mais n’en pouvait plus. Soudain, le vent a déraciné un arbre et celui-ci est tombé sur la voiture. Tu en es sorti sain et sauve malgré ta petite cicatrice sur ton bras gauche.
Nébular regarda son bras et aperçut la blessure.
Boudaour : D’ailleurs, moi aussi, j’en possède une. Regarde!
Boudaour tendit son bras à Nébular.
Nébular : Wow… Elles se ressemblent, tu ne trouves pas?
Boudaour semblait moins joyeux. Il prit l’ourson qu’il y avait sur le comptoir et changea sa voix.
Boudaour : Bonjour, mon nom est Boubou! J’ai été témoin de ton accident en voiture puisque tu n’arrêtais pas de me serrer dans tes bras. J’aimais bien tes câlins. J’avais peur, moi aussi. Ça fait longtemps qu’on n’a pas joué ensemble. Je veux un bisou.
Nébular : Es-tu sûr que ton nom, ce n’est pas Euclina?
Boudaour : Non, je suis ton ourson en peluche, Boubou. Donne-moi un câlin.
Nébular : Non!
Boudaour : Allez!
Nébular : Non!
Boudaour : Grr!
Boudaour lança la peluche sur Nébular. Le chanteur la prit dans ses bras et l’observa.
Boudaour : Voilà le seul souvenir qu’il te reste de tes parents mis à part ta roche blanche qui se trouve dans ta poche de pantalon.
Nébular fouilla dans sa poche et prit entre ses mains une pierre entièrement blanche.
Boudaour : Ils te l’avaient donnée. Maintenant, tu la traines partout avec toi…
Nébular : Hum… Et toi, Boudaour, comment tes…
Boudaour interrompu Nébular et ouvrit la garde-robe pour en ressortir une guitare acoustique.
Boudaour : … Il est temps de jouer de la musique. Voilà ta première guitare. Prends-là
Nébular prit sa guitare, la regarda et joua une mélodie. Il chantonnait un air étrange. Boudaour le regardait avec satisfaction.
Boudaour : Comme je vois, tu te souviens comment jouer. Sais-tu ce que tu joues?
Nébular : Non…
Boudaour : Ça s’appelle :’’On était ami’’. Tu as créé cette chanson.
Boudaour chanta les paroles.
Boudaour : Au début, on était ami…
Nébular : Peut-être même… la, la, la, la.
Boudaour : Meilleur ami...
Nébular: ...
Boudaour : La musique a toujours fait partie de toi, tu sais?
Nébular: Hum...
Boudaour : Je savais que tu t’en souviendrais facilement.
Nébular : Oui, c’est amusant. Est-ce madame Gretta qui me l’a achetée?
Boudaour : Non, je l’ai trouvée près d’une poubelle et comme tu voulais en avoir une depuis toujours, je te l’ai amenée.
Nébular : C’est gentil. Comment madame Gretta a-t-elle réagie?
Boudaour : Au début, elle ne le savait pas.
Nébular : Elle devait bien m’entendre jouer.
Boudaour : Non, puisque nous allions au parc qui se trouve à l’autre bout de la rue.
Nébular : Elle devait bien me voir sortir avec ce truc, des fois.
Boudaour : Non. Nous étions très discrets, tu sais?
Boudaour regarda le sol.
Boudaour : En fait, j’avais caché la guitare dans un lieu où elle n’aurait jamais pu la trouver.
Nébular : Où?
Boudaour : … Un secret… Oui, enfin… Un nouveau secret… mais…
Nébular : Hum?
Boudaour : Nébular…
Nébular : Quoi?
Boudaour : Tu… Je… En fait…
Boudaour soupira profondément.
Boudaour : Je crois qu’il est bientôt l’heure de dormir… Tes pyjamas sont dans le tiroir du haut. Moi, je dors toujours avec un calma.
Nébular : Un calma?
Boudaour : Oui, c’est ce que je porte.
Nébular : Je croyais qu’il s’agissait d’une robe.
Boudaour : Tu n’es pas le seul à penser ça…
Nébular : Pourquoi ne changes-tu pas de vêtements, alors?
Boudaour : C’est un peu indiscret comme question, tu ne trouves pas?
Nébular : Bah… Oui, désolé…
Boudaour : …
Nébular : Boudaour, comment tes parents sont-ils morts?
Boudaour : Hum…
Nébular : Je comprends si tu veux garder ça pour toi.
Boudaour s’assit sur le lit du haut.
Boudaour : Mon père n’est pas mort. Enfin, est-ce vraiment mon père?
Nébular : … Que veux-tu dire?
Boudaour : Je ne sais même pas si j’ai des parents. Peut-être qu’ils sont morts, eux aussi, dans un accident de voiture… En fait, Neb, je ne sais pas si je suis ton ami, ton frère ou ton fils. Non, mon père, c’est … Non, il m’a déjà répété… Hum…
Nébular : Logiquement, tu ne peux pas être mon fils puisqu’on a le même âge.
Boudaour : Voilà une raison de plus pour que tu sois mon père… ou pas… Je ne sais pas…
Nébular : Essais-tu de me faire peur? Si oui, tu ne réussis qu’à être très bizarre.
Boudaour : Nébular, il faut qu’on parle, demain. Je dois vite aller voir madame Gretta pour me faire enfermer dans le sous-sol sinon, elle va me tirer par l’oreille et ça ne fera pas du bien. Peux-tu me passer un autre calma? Ils se trouvent tous dans la garde-robe.
Nébular : Oui, oui…
Nébular ouvrit la garde-robe et vit des tonnes de calmas tous pareils.
Nébular : Lequel veux-tu? Le blanc, le blanc, le blanc ou le blanc?
Boudaour : Neb… Devine.
Nébular : Bon, d’accord! Dis donc, tu perds ton sens de l’humour quand c’est le soir.
Nébular passa un habit à son nouvel ami.
Boudaour : Merci et pardon si j’ai été malpoli.
Nébular : Ça ne fait rien. Bonne nuit.
Boudaour : Bonne nuit! Euh… Peux-tu me passer un peu de nourriture à rat? Elle se trouve sous ton lit.
Nébular : Oui, oui!
Nébular fouilla en dessous de son lit et donna une poignée de graine à Boudaour.
Boudaour : Merci.
Boudaour ferma la porte, se changea puis alla se coucher dans le sous-sol.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:41

Chapitre 4: Stick to the status Quo
Le lendemain matin, à 5:30, on réveilla les orphelins pour qu'ils se préparent à aller à l'école. Madame Gretta avait mis en charge Boudaour de guider l'amnésique jusqu’à ce qu'il retrouve la mémoire. Ce matin-là, ils mangèrent dans la grande cuisine de l’orphelinat. Ils se nourrissaient de céréales avec du lait puant.
Nébular : Beurk!
Boudaour : Pourquoi dis-tu ça? C’est délicieux…
Nébular : Non, je déteste ça.
Boudaour : On mange toujours ce genre de truc, ici.
Nébular jouait avec sa cuillère.
Boudaour : Mange!
Nébular : Nah… Je vais attendre au diner.
Boudaour : Non! Cela représente le repas le plus important de la journée.
Nébular : Je pense que je peux m’en passer si je ne veux pas vomir.
Boudaour : Penses aux africains, là! Ils seraient si heureux de manger des céréales avec du lait presque caillé.
Nébular : Mais, arrête! Je n’ai pas envie, je te dis. Tu ne vas pas me forcer, quand même.
Boudaour : En tant qu’ami, je dois le faire.
Boudaour prit une cuillérée du bol de Nébular.
Boudaour : On ouvre le garage!
Nébular : Tu es f…
Au moment où Nébular parlait, son ami lui rentra la cuillère dans la bouche. Le chanteur avala ses céréales.
Nébular : DE L’EAU!!! C’EST RÉPUGNANT!!! TU ES FOU OU QUOI?!?
Boudaour : Non, je suis ton ami.
Nébular : J’aurais pu m’étouffer.
Boudaour : Non, pas du tout.
Nébular : Bien sûr que si.
Boudaour : Allez, on ouvre la boubouche!
Nébular : Pour qui tu te prends?
Boudaour soupira.
Boudaour : Neb, je suis… *pense* pas maintenant, c’est trop tôt… mais trop tard en même temps… *parle* Je suis désolé!
Nébular : Bon, ce n’est pas grave, mais ne le refais plus.
Boudaour : Je te lâche si tu manges ton déjeuner.
Nébular : Bon, d’accord, si ça peut te faire plaisir.
Nébular prit quelques bouchées de son plat et alla le mettre au lave-vaisselle.
Avant de partir à l’école, Boudaour apprit à Nébular l’âge qu’il avait, le nom de son professeur titulaire, la personnalité de ses amis, le prénom de ses ennemis etc. Ensuite, ils se préparèrent tous les deux puis, se rendirent à l’arrêt d’autobus. Lorsque le bus arriva, ils s’assirent un à côté de l’autre. Quelques instants plus tard entrèrent Kathou et Maggie.
Kathou: NEB!!! Ça va?
Nébular: Oui, toi?
Kathou: Ouais! Voyons voir si la nouille t'a vraiment redonné la mémoire. Quel est ton âge?
Nébular: J'ai 12 ans.
Kathou: Quelle est ta date de naissance?
Nébular: Je suis né le 1 novembre II 2299.
Kathou: Bien! Quel est le slogan du groupe?
Nébular: Anti Mal c'est pas fini, Anti Mal c'est pour la vie.
Maggie: Whoa! Boudaour n'est peut-être qu'une tarte, mais il sait comment redonner la mémoire à quelqu'un.
Kathou: Mouais! Il ne faut pas croire qu'il va être notre ami.
Nébular: En fait, je ne me souviens pas de vous, mais Boudaour m'a parler de ce que vous faisiez.
Maggie: Ah oui? En espérant qu'il n'ait pas dit n'importe quoi.
Nébular: Il ne m’a appris que la vérité et savez-vous quoi? Je sais comment jouer et chanter " On était ami".
Kathou: Cool, mais qu'il ne pense pas qu'on le croit quand il dit qu'il a des dons de voyance.
Boudaour : Je disais ça seulement pour que vous ayez confiance en moi quand je prétendais que je pouvais redonner la mémoire à Nébular.
Maggie: Cette raison est idiote comme toi.
Kathou: Mouais... Il s’agit d’une manière plutôt étrange.
Rendu à l'école, le chanteur rencontra ses professeurs comme pour la première fois. On demanda aux élèves de se présenter à lui. Tous décrivirent leur personnalité normalement sauf quelques filles qui essayaient le lui rappeler à quel point elles l'aimaient. Nébular ne comprenait pas trop pourquoi elles lui avouaient leur amour comme ça, mais bon! Il aimait bien avoir la cote auprès des filles. Euclina, elle, faillit péter un câble.
Fille 1 : Bonjour, mon beau Nébular! Mon nom est Évaline et si tu veux m’appeler, mon numéro de téléphone est le 813-696-1409.
Nébular : Euh, ok!
Euclina : Pff!
Fille 2 : Moi, je suis Avangine! J’adore tes cheveux.
Euclina : *pense* Il est à moi!
Nébular : Merci, Avangine!
Avangine : Hi, hi, hi!
Fille 3 : Mon nom est Platitodia et j’adore le manteau de cuir que tu portes quand tu vas sur scène.
Nébular : Je ne sais pas encore de quoi tu parles, mais merci!
Euclina : MOI, JE SUIS EUCLINA ET TU ES MON COPAIN, OK?!?
Nébular : Euh, oui, oui…
Euclina : Nébular?
Nébular : Quoi?
Euclina : Je t’aime!
Nébular : Euh, moi aussi, peut-être!
Euclina : Je veux mon bisou.
Nébular : Ah, non! Je te l’ai déjà fait une fois!
Euclina : Bouh…
Nébular : Bon, ok!
Nébular donna un bec sur sa main.
Euclina : YOUPI!!!
Le professeur : Poursuivons avec Valéria, maintenant.
Valéria : Eum… moi, c’est Valéria et je suis une de tes amies…
Nébular sourit à la jeune fille. Valéria rougit face à cette marque de confiance.
Plus personne ne se leva.
Le professeur : Titof? Vous ne vous présentez pas?
Titof : Je ne parle pas aux deuxièmes classes, moi. Seule Kathou est géniale dans le groupe des Anti Mal maintenant qu’il se tient peut-être avec le rejet comme prétendent les rumeurs.
La majorité des gens de la classe regardèrent Titof avec un regard noir.
Nébular : Pour qui tu te prends, Titof Prèsdlalimite? C’est Prèsdlalimite, ton nom de famille, pas vrai? Boudaour me l’a dit.
Tout le monde de la classe regarda Nébular les yeux ronds et se chuchotèrent que tout ce qu’on leur avait raconté était peut-être vrai.
Nébular : Quoi?
Kathou : IL BLAGUE! HA, HA, HA!!!
Le professeur : Pourquoi serait-ce une blague?
Titof : Tiens! Vous avez entendu? Il se tient vraiment avec le rejet.
Nébular : Le rejet?
Zoro : Mais voyons, Nébular! Ne me dis pas que tu croyais qu’un mec en robe se faisait respecté de tous.
Le professeur : ZORO!
Zoro : Quoi?
Le professeur : Respectez Boudaour.
Zoro : Ouais, ouais!
La cloche sonna. Tout le monde sortit de la classe. Une fille alla voir le jeune guitariste.
La fille : Hey, Nébular! Puis-je avoir un autographe?
Nébular : Bien sûr!
La fille : YEAH!
La fille passa un calepin à Nébular.
La fille : Est-ce vrai que Boudaour est ton ami, maintenant?
Nébular redonna le petit cahier à sa propriétaire.
Nébular : Oui, pourquoi?
La fille : ARK! Je n’en veux pas de ton autographe! Le populaires avec les pops et les rejets avec les rejets! Salut!
L’adolescente déchira l’autographe du chanteur et s’en alla de façon hautaine, le menton en l’air. Boudaour passa à côté de Nébular et lui chuchota quelques mots à l’oreille.
Boudaour : Fais semblant que tu ne me connais pas.
Nébular : Quoi?
Boudaour continua son chemin alors Nébular le bloqua.
Nébular : Que veux-tu dire?
Boudaour : Je cherche seulement à te protéger. Comme cette fille vient de dire : ‘’Les populaires avec les pops et les rejets avec les rejets’’.
Kathou ramassa les Anti Mal et chantèrent Stick to the status quo de Primary school musical avec le reste de son groupe et fit bouger toute l’école.
Nébular : Je ne vais pas les laisser te marcher sur les pieds, quand même!
Boudaour : Et moi, je ne vais pas les laisser te faire du mal, mais pour ça, je dois te décoller. Regarde, même tes amis le chantent!
Nébular : Qu’est-ce que ça veut dire, en français?
Boudaour : Ça veut dire que chacun doivent allés avec ceux qui les représentent. Par exemple, les intellos avec les intellos et les sportifs avec les sportifs.
Nébular : Faisions-nous ça comme ça avant que je ne perde la mémoire?
Boudaour : Oui et ça ne doit pas changer.
Nébular : Quel connard j’étais!
Boudaour : Non, Neb! Nous ne faisions qu’obéir à la règle 5443 de la cité.
Nébular : De quoi parles-tu?
Boudaour : Je t’expliquerai tout ça, ce soir. Pour l’instant, tâche de m’éviter. Fais semblant de me frapper, maintenant.
Nébular : Pourquoi?
Boudaour : Tout le monde te regarde et n’attend que ça.
Nébular : Je ne peux pas te pousser, tu es mon ami.
Boudaour : Neb…
Kathou poussa Nébular sur le sol.
Kathou : No, no, no!
Stick to the stuff you know
If you want to be cool,
Follow one simple rule,
Don’t mess whit the flow, no, no!
Stick to the status quo!
Kathou continua la chanson. C’est alors que Nébular se leva et fit semblant de frapper la bedaine de Boudaour. Celui-ci se serra le ventre.
Boudaour : AAAH!!! POURQUOI AS-TU FAIT ÇA?!? JE TE CROYAIS MON AMI!!!
Tout le monde pointait Boudaour du doigt en riant alors que lui se tordait d’une fausse douleur. Tous retournèrent ensuite dans leur classe puisque la cloche allait bientôt sonner. Tous applaudirent Nébular et la fille snob de tout à l’heure s’excusa d’avoir détruit son autographe et lui en redemanda un nouveau. Nébular obéit à sa demande, mais semblait déçu. Tout le monde insultait Boudaour toutes les secondes de la journée, mais malgré tout, celui-ci restait là telle une statue indifférente de toutes les critiques qu'on lui porte. Les membres du groupe voyaient bien qu’il surveillait Nébular de près. Le soir, il le guidait même mieux que les membres de son groupe qu'il connaissait depuis la maternel. Comment faisait-il ça? Une chose était sûre; les autres Anti Mal ainsi que Valéria devaient s'en débarrasser et vite avant qu'il ne prenne toute la place et qu’il ne reste collé sur lui comme un collant qu'on a sur notre peau et que lorsqu'on réussit à l'enlever, il y a encore un peu de colle qui te gomme jusqu'à ce que tu passes un savon par-dessus. Peut-être ne passait-il pas du temps avec les autres Anti Mal, mais une chose était sûre; il allait sûrement leur voler le guitariste et s’en servir pour sortir de l’ombre. À l'orphelinat, il racontait à Nébular des moments que celui-ci avait vécus avec son groupe aussi bien que s'il les avait vécu lui-même. Au bout d'un moment, il devint même son meilleur ami. Les Anti Mal et Fruitopia trouvaient son attitude étrange. Après tout, Boudaour n'avait jamais osé parler à quelqu'un et soudainement, tout changeait. Il parlait à tous les membres du band même si on le rejetait toujours à cause de sa robe blanche. Une semaine passa et il n'avait pas encore lâché Nébular du regard.
Les Anti Mal commençaient à en avoir plus qu'assez. Ils créèrent donc le plan '' Rejet exterminator"... Au moment où ils allaient mettre fin à l'amitié entre Boudaour et Nébular, la victime se tenait aux toilettes. Kathou avait placé une poubelle devant la porte de sa cabine et avait préparé sa caméra pour filmer. Lorsque Boudaour essaya d'ouvrir sa porte, il l'ouvrit assez difficilement, mais y parvint après quelques temps. Il regarda ensuite Kathou qui le filmait et se tourna de dos. C'est alors que Maggie lui jeta son restant da pâté chinois sur la tête.
Maggie: Ha, ha, ha, ha, ha!!!
Boudaour : Arrêtez, je n'en peux plus de tout ça.
Kathou éteignit son Itéléport.
Kathou: Tu lâches Nébular et je ne mets pas ça sur Toitube.
Boudaour : Je ne fais que l'aider...
Kathou : Tu t’en sers seulement pour devenir populaire.
Boudaour : Et toi, Kathou… Ne le prends pas mal, mais, ne t’es-tu jamais servi de quelqu’un pour avoir la cote? Regarde-toi avant de parler, sans vouloir t’offenser. Je ne veux pas de mal à Nébular; c’est mon ami. Je ne te reproche rien, mais…
Maggie interrompu Boudaour et lui cria dessus.
Maggie : ARRÊTE DE DIRE DES TRUCS COMME ÇA, ESPÈCE D’IDIOT!!!
Boudaour : Désolé…
Kathou : Pour qui te prends-tu pour me dire un truc pareil?
Boudaour : Je… Je m’en excuse.
Boudaour se précipita rapidement aux lavabos.
Kathou : Désolée, Boudaour. Ce qu’on a fait me répugne. J’aurais dû penser avant d’agir.
Maggie : Hum… Moi aussi, je m’excuse. Pouvons-nous t’aider à te laver?
Boudaour : Si ça ne vous cause aucun problème…
Kathou sourit à pleine dent.
Kathou : Oh, bien sûr que non!
Kathou et Maggie serrèrent le calma de Boudaour dans leurs mains. Elles l’amenèrent dans une cabine de toilettes et lui plantèrent la tête dans l’eau. Elles ressortirent le garçon quelques secondes plus tard.
Kathou : Vas-tu le lâcher, maintenant?
Boudaour : Je ne lui parle même plus…
Les monstres lui rentrèrent encore une fois le coco dans le bol et la lui relevèrent.
Maggie : Tu nous prends pour des folles ou quoi? Vue la manière dont tu le surveilles et dont il te regarde, on voit bien que vous vous parlez à l’orphelinat.
Boudaour : Pourtant, ce n’est pas la première fois.
Maggie : De quoi parles-tu?
Boudaour : J’ai commencé à jouer avec lui dès la première semaine où il est arrivé à l’orphelinat.
Kathou : MENTEUR!!!
Boudaour : Arrêtez…
Nébular entra dans la pièce.
Nébular: Euh... J'ai manqué un truc, pas vrai? Les filles, qu’est-ce vous faites dans les toilettes des garçons? Vous venez admirer Boudaour et après, c’est nous les gros pervers.
Maggie: Mince! Je t'avais prévenu que ça pouvait arriver, idiote.
Même s’il était placé de dos, Boudaour reconnut la voix de son ‘’peut-être vieil ami’’.
Boudaour : NÉBULAR?!?
Kathou: IDIOTE?!? COMMENT OSES-TU ME TRAITER D'IDIOTE, MAGGIE?!?
Nébular: Vous êtes toutes les deux malades mentales!!! Comment je faisais pour me tenir avec vous?
Maggie: Veux-tu dire: " Comment je fais pour me tenir avec un truc comme Boudaour?’’? Voyons, Neb! Ne vois-tu pas qu'il s'habille d'une robe?
Nébular: Et puis? Lui, au moins, il sait prendre soin de moi et accepter que je me tienne avec d'autre monde. Viens, Boudaour. On va s'éloigner de ces petites pestes et te laver dans un autre endroit qu’ici.
Boudaour sortit de la salle avec son ami.
Nébular: Pourquoi je me tenais avec eux, déjà?
Boudaour : Ce sont de bonnes amies et tu en auras bientôt besoin.
Nébular: De bonnes amies, dis-tu? Pfff!
Boudaour : Écoute-moi, Neb. Tu dois rester avec elles. Avec ce qui va se passer, tu auras au moins certaines personnes qui te soutiendront.
Nébular : Elles t’ont rentré la tête dans… Il me semblait aussi que ma nuque… Attends… c’est donc vrai ce que tu me disais concernant ça?
Boudaour : Bah, oui, bien sûr!
Nébular : Sinon, est-ce qu’elles te font ça depuis longtemps?
Boudaour : Non, mais avant, nous étions plus discrets.
Nébular : Je n’y crois pas… Quelles hypocrites!
Boudaour : Nébular, regarde-moi.
Nébular fixa le blanc des yeux de son ami.
Boudaour : Ce qui va se passer dépasse l'imagination. On ne pourra pas y arriver tous seuls. Vois-tu, Kathou est…
Nébular : … Égocentrique?
Boudaour : Oui, euh, non! … Manipulée…
Nébular : Hein? Veux-tu dire : ‘’manipulatrice’’?
Boudaour : Non! La popularité la manipule. Habituellement, elle n’agit pas comme ça, sauf à l’école et Maggie, elle est influençable. La fille que tu viens de voir n’est pas la vraie Kathou. Il s’agit de son côté dépendant d’amour. Quand vous vous trouvez seuls, sa gentilles se voit à perte de vue. Kathou parait méchante, froide et heureuse comme ça, mais en fait, comme toute personnes ‘’un peu trop à la mode’’, elle s’abaisse elle-même, chaque soir, en se demandant quand viendra le jour où elle pourra enfin dévoiler sa véritable personnalité.
Nébular : Tu crois?
Boudaour : Je ne le pense pas, je le sais.
Nébular: Ok, mais, en ce qui concerne le fait que j’aurai besoin d’elle, je croyais que tu ne pouvais pas parler de ta société et de l’étoile du truc.
Boudaour : L’étoilé de la persanne? En effet, tu as raison, mais il s’agit d’une situation plutôt paradoxale.
Nébular: Bon, d'accord! Je vais rester lié à cette bande de cons.
Boudaour : Ce sont tes amis, Neb. Ne les perds pas.
Nébular: Mes amis... Déjà, il y a ces deux crétines qui jouent presqu’au ballon avec ta tête parce qu’elles ne montrent pas leur vraie personnalité en plus de cette Euclina qui ne cesse pas de vouloir que je l'embrasse. Je devais être un bon gros con pour attirer ce genre de filles.
Boudaour : Sinon, que penses-tu de Fruitopia?
Nébular: Fruitopia?
Boudaour : Valéria, je veux dire.
Nébular: Ah, elle! Elle est gentille...
Boudaour : … Et plutôt jolie, hein?
Nébular : Hum... Mouais...
Boudaour : Savais-tu que quand tu embrassais Euclina, elle vous regardait avec jalousie et que ça n'avait pas l'air d'être à cause de ta célébrité?
Nébular: Ah, ouais?
Boudaour : Oh ouais, je te le dis; tu lui as carrément tombé dans l'œil.
Nébular: Hum... Bon, nous voilà. Veux-tu que je t’aide à t’enlever ton restant de vomi qu’il te reste malgré ton lavage de cheveux dans un beau grand plat luxueux?
Boudaour : J’accepte, si ça ne te cause pas de problème …
Nébular : Je vais donc t’aider.
Boudaour : En passant, je ne sais pas si ça ressemble tant à ce que tu prétends qu’il s’agit, mais ce qui coule sur ma tête représente en fait un restant de pâté chinois.
Nébular : Est-ce issu d’une indigestion?
Boudaour : Veux-tu me prendre en photo pour m’insulter encore plus, avec ça?
Nébular : Non, non, je blague, même si j’ignorais vraiment que ce truc s’appelait du pâté chinois.
Le reste de la journée se passa normalement. Le soir, à l'orphelinat, on entendit un orage gronder. Nébular se cacha en dessous de sa couette. En effet, à 12 ans, les orages l’effrayaient toujours.
Boudaour :Chuuut, chut... Ce n'est pas grave. Les orages ne font pas de mal. C'est le vent qui fait tomber les arbres et de toute façon, le bâtiment est solide. On n'a aucune chance de mourir écrasés comme tes parents dans leur voiture. Incroyable, tu ne te souviens de rien et pourtant…
Nébular: Madame Gretta regarde la télé dans son bureau et on a des chances d'exploser.
Boudaour : Mais non, mais non! On n'explosera pas. Dors, maintenant.
Nébular: Je ne peux pas avec le bruit dehors.
Boudaour : Je te protégerai... Bon, aller, dors, petit bébé!
Nébular: Je ne suis pas un bébé.
Boudaour : Non, je sais. Tu as vécu un traumatisme, ça n'a rien de semblable.
Nébular : J’ai si peur…
Boudaour : Ça va aller, si l’orphelinat prend feu, je te réveillerai au plus vite.
Nébular : Ooooh…
Boudaour : Allez, ce ne sont que des éclairs. Le pire qu’il puisse arriver, ce serait qu’Euclina apparaisse dans ton garde-robe pour t’obliger à lui donner un bisou.
Nébular : Boudaour, ha, ha, ha!!! Peux-tu aller vérifier s’il te plait?
Boudaour : Vas-y, toi! J’ai trop peur que ce soit Maggie, la lanceuse de pâté.
Nébular : Ha, ha, ha!!!
Boudaour : Mince! Neb, je crois que nous sommes en train de nous transformer en Math!!!
Nébular : Oh, non! Trouvons un remède et vite!
Boudaour : Nébular!
Nébular : Quoi?
Boudaour : J’ai trouvé l’antidote!
Nébular : Qu’est-ce que c’est?
Boudaour : Il s’agit de 8 heures de sommeil bien méritées après une longue journée en compagnie de madame bisou-bisou, de miss nombril style et d’une lanceuse du marteau professionnelle en nourriture.
Nébular : Ouais!
Boudaour : Vas-tu dormir, maintenant?
Nébular : Je ne sais pas…
Boudaour : Nébu…
Boudaour descendit les escaliers de son lit et s’assit sur celui de Nébular.
Boudaour : … Sans vouloir t’offenser, je pense que ta phobie te prend un peu trop de place mentalement. Vois-tu, ces bruits que tu entends ne te feront pas de mal tant et aussi longtemps que tu te trouves à l’intérieur d’un bâtiment.
Nébular : Comment je faisais pour survivre dans des cas pareils, avant de perdre la mémoire?
Boudaour : Eh bien, tu écoutais de la musique sur ton Itéléport.
Nébular : Non… Je ne veux pas écouter de la musique…
Boudaour : Hum… que veux-tu faire, alors?
Nébular : Je ne t’ai jamais entendu chanter.
Boudaour : Euh, non, non, non, non, Neb! Je ne chanterai pas.
Nébular : Aller, tu as dit que j’adorais la musique. J’aimerais bien voir ton talent pour voir si tu pourrais devenir un Anti Mal.
Boudaour : Crois-moi, je n’ai pas été conçu pour aller sur la scène et puis, je te chantais des chansons quand tu étais jeune, mais maintenant, ça va…
Nébular : Je ne te demande pas de me chanter une berceuse, chante-moi juste une chanson.
Boudaour : Hum…
Nébular : Si tu vaincs ta timidité envers moi, je n’aurai plus peur des éclairs.
Boudaour : Je ne suis pas timide avec toi…
Nébular : Chante, alors!
Boudaour : Eum…
Nébular fixait Boudaour.
Boudaour : C’est Noël, car il neige dans ma tête et soudain, à l’orée du grand bois…
Nébular interrompu son ami.
Nébular : … Nous sommes en juillet II.
Boudaour : Bon, d’accord. Hum… My heart a stereo… la la la la la la la la je ne connais plus la suite oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, la, la, la, la, la.
Nébular : Chante une chanson que tu connais par cœur.
Boudaour : En es-tu certain?
Nébular : Ouais!
Boudaour : …
Nébular : Allez!
Boudaour : Je ne pense pas que tu vas l’aimer.
Nébular : Ce n’est pas grave. Chante!
Boudaour : Bon, d’accord.
Petit papillon sans famille...
Quand vas-tu sortir de ta coquille...
Sous la nuit sombre et froide...
Tu tentes de survivre à cette mascarade...
En vain, tu essais d'avancer...
Mais cette aile brisée ne fait que t'embêter...
Maintenant que je suis là, ne t'inquiètes pas...
Amènes-toi chez nous, je t'ouvrirai les bras...
Cette petite aile, je la recoudrai...
Cette petite aile, tu pourras la retrouver...
Vole, vole, le papillon bleu, vole, vole, vole et vole, vole et vole le papillon bleu, vole et vole et vole, prend ton envol.
Au bout d’un moment, Boudaour se rendit compte que Nébular s’était endormi.
Boudaour : Ah, Nébular! Lorsqu’il est en présence de son groupe, il s’est toujours pris pour un gros gars musclé et dur à cuire alors qu’en fait, il a toujours gardé son cœur de petit enfant de 5 ans.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:41

Chapitre 5 : Parle à ma main
Le lendemain matin, Nébular déjeuna avec Boudaour. Ils mangeaient une tranche de pain séchée avec de l’eau.
Nébular : C’est bien meilleur que du lait caillé.
Boudaour : Mouais…
Nébular chantonna la chanson que lui avait chantée Boudaour, hier soir.
Nébular : J’aime bien cette chanson.
Boudaour : Hum…
Nébular : Ça va?
Boudaour : Ouais, ouais…
Nébular chanta une chanson que lui et son groupe avaient créée.
Nébular : Comme avant, tout en s’amusant, comme avant, tout en chantant, comme avant, oh oui, comme avant, sans se faire traiter de méchants, sans se faire traiter de méchants.
Boudaour : …
Nébular : Quelle chanson triste! En plus, je trouve le début pathétique.
Boudaour : Eh bien, ça parle de l’arrivée des PIS, alors...
Nébular : Les pis?
Boudaour : Hum… Les Penguin Ice Show.
Nébular : Ah, d’accord.
Boudaour : …
Nébular : …
Boudaour : Je n’irai pas à l’école, aujourd’hui. Je vais devoir chercher la fille dont je t’ai parlé.
Nébular : Madame Gretta va s’en rendre compte.
Boudaour : Notre sécurité en dépend. Il nous faut une alliée. Si je ne m’y mets pas rapidement, les législatifs me poursuivront.
Nébular : Ouais, ouais… Elle m’a l’air très sympathique. J’ai bien hâte de la rencontrer.
Boudaour : Elle l’est aussi…
Nébular : Ah oui?
Boudaour : Oui… Du moins, elle l’était… Je ne sais plus à quoi elle ressemble, aujourd’hui.
Nébular : Ah, d’accord!
Boudaour : Bon, je vais me cacher au parc, le temps de savoir où se trouve Sanndri. Ensuite, j’irai lui rendre visite puis, je reviendrai pour mettre les choses au clair.
Nébular : D’accord, salut!
Boudaour : Au revoir.
Boudaour sortit de l’orphelinat en faisant croire à madame Gretta qu’il allait jouer au ballon avant d’aller à l’école. Quelques instants plus tard, Nébular dû se rendre à son institut secondaire. La matinée se passa normalement mis à part quelques regards mal placés sur le chanteur lorsqu’il se proposa à aller prendre le résultat de l’examen de français de Boudaour pour le lui redonner, par la suite, lorsqu’il le verrait. Nébular s’en battait les steaks. Il se faisait plus de soucis pour le 35% qu’avait eu Boudaour. Le guitariste décida de lire le texte qu’avait écrit son ami.
‘’ Un bon matin, au Pole-Ouest, il y avais un iglou qui habitait un penguin. Le penguin the l’ iglou aimait beaucoup l’eau. Il veux apprendre a nagé… ‘’
*Boudaour aurait dû écrire : ‘’ Un bon matin, au Pôle-Ouest, il y avait un igloo qui habitait un pingouin. Le pingouin de la grotte aimait beaucoup l’eau. Il voulait apprendre à nager’’.
Nébular ne comprenait pas à quel point son ami pouvait-il être si pourri. Après tout, il avait étudié dans une école française depuis la maternel et il avait appris à écrire en même temps que lui. Peu importe! Le musicien rangea le test dans son duo-tang et le mis en-dessous de son 69%. Malgré la note d’échec de son compagnon, Nébular ne riait pas. Après tout, il vivait la même chose avec les chiffres. Quand la cloche sonna, ce fut l’heure d’aller manger. Le groupe y alla et commença à jaser.
Euclina : Mon beau Nébular, puis-je avoir mon baiser?
Nébular : Quand vas-tu me ficher la paix avec ça?
Euclina : J’attends que tu me le donne.
Nébular : Smack! Bon! On va dire que je te l’ai donné.
Euclina : Je m’ennuie de toi, Nébular.
Nébular : Moi, je ne me souviens plus de toi et je ne veux pas m’en rappeler.
Des brillants apparurent sous les yeux d’Euclina puis soudain, on entendit un hurlement enfantin sortir de la bouche. Elle pleurait à chaude larmes.
Maggie : Gros bébé!
Euclina : JE NE SUIS PAS UN BÉBÉ!!! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN!!!
Nébular : BON D’ACCORD!!! VOILÀ!!!
Nébular donna un bisou sur la joue d’Euclina.
Euclina : Ah, bon! Merci!
Kathou : Avez-vous entendu parler du concours de l’école?
Valéria : Non…
Kathou : Dans deux semaines, un spectacle aura lieu. Tous ceux qui veulent s’inscrire peuvent le faire. Si on gagne, on remporte une bourse de 500$ chacun. Ça vous dit?
Euclina : Oh ouais! Combien de pots de Nutellol pourrais-je m’acheter avec tout ça?
Math : Moi, je pourrais m’acheter le jeu GTA San Andréasdetrèfle.
Valéria : Dommage que je ne sache pas jouer d’un instrument. J’aimerais bien y aller avec vous.
Math : Oui, tu as raison…
Nébular : Moi, j’accepte d’y venir. Je dois bien m’y remettre un jour…
Kathou : Cool! Peut-être pourrions-nous nous rejoindre ce soir, à la maison. On en profiterait pour faire nos devoirs ensemble, ensuite, on mangerait le souper que je vous aurais préparé puis, on jouerait de la musique.
DJ Sham : Miaw! Je ne sais pas si mes parents accepteraient.
Blod : Moi non plus.
Nébular : Moi, je n’irai pas. Madame Gretta va me foutre une raclée.
Math : Neb! Tu ne peux pas ne pas nous suivre. Tu dois te présenter sinon, tu vas manquer le fabuleux repas de Kathou.
DJ Sham : Miaw! Ça va être un RÉ-GAL. J’espère pouvoir m’y rendre…
Nébular : Je refuse de souffrir.
Math : Neb! Il n’y a rien de meilleur que la nourriture de Kathou. Tu manques une chance en or.
Nébular : Tant que ça?
Valéria : J’y suis déjà allé et je confirme ce que Math te décrit.
Nébular : Hum… Bon, d’accord! J’essayerai…
Les Anti Mal : YEAH!
Kathou : N’oubliez pas de venir en habit de scène. Nébular, sais-tu où il se trouve?
Nébular : Boudaour m’a dit qu’il se situait dans un de mes tiroirs. Je devrais le reconnaitre puisqu’il s’agit du seul bel habit que je possède.
Kathou : Parfait! Savais-tu que nous mettions toujours les même?
Nébular : Oui.
Kathou : D’accord.
Valéria : Puis-je venir, moi aussi?
Kathou : Oui, bien sûr.
Soudain, le duo du mal arriva.
Zoro : Salut, bande de ‘’ noobs ’’!
Titof : Vous voulez participer au concours, pas vrai? Un conseil : si vous ne voulez pas perdre votre popularité, abstenez-vous parce que l’argent nous appartient.
Nébular : Ouais, ouais! On verra.
Titof : Comme je vois, ton amnésie t’obscure énormément le cerveau. Cela te rend très naïf.
Nébular : Moi, naïf?
Zoro : Il n’y a pas que ça!
Nébular se leva.
Nébular : Tu veux parier sur le concours, pas vrai?
Titof : Exactement!
Nébular : Bien! Si c’est nous qui gagnons, vous publiez une vidéo sur Visage De Livre sur laquelle vous vous maquillez et vous criez que vous adorez les Anti Mal.
Zoro : D’accord! Cependant, si nous gagnons, toi et Kathou serez dans l’obligeance de quitter Anti Mal et de venir avec nous. Nous deviendrons célèbres à notre tour.
Les Anti Mal et Valéria : QUOI?!?
Math : On ne peut pas accepter ça.
Maggie : Voyons!
Titof : Vous n’êtes que des lâches.
Nébular : On accepte, pas vrai, Kit kath?
Kathou : Hum, hum! On accepte, pas vrai, Neb?
Nébular : C’est ce que je viens de te demander.
Kathou : Hein? Non, pas du tout! En tout cas, je crois que ça veut dire oui. Nous acceptons le défi.
Zoro : OH YEAH! ON VA VOUS BATTRE!!!
Titof : On se voit dans une semaine.
Maggie et Kathou chantèrent ‘’parle à ma main’’.
Kathou : Parle à ma main!
Maggie : Je t’écoute pas, t’existe pas, donc vas-y, parle à ma main. Si t’as pas compris, ça veut dire non merci en en!
Kathou : GIRL POWER!
Math et Nébular : …
Maggie : Va t’acheter une vie, t’es pas dans ma liste d’amis.
Zoro : Bon… Salut, les noobs.
Le soir, comme prévu, le groupe se rendit à la maison de Kathou. Il ne manquait que Nébular et Valéria. Tous les attendaient dans le salon de la chanteuse. Maggie et Euclina portaient toutes les deux le même chandail vert et des pantalons bleu pâle. On ne les reconnaissait que par leur visage. Kathou, elle, s’habillait d’une longue robe écarlate et brillante ainsi qu’une chaine en or accrochée à une note de musique. Une paire de lunettes de soleil blanche couvrait ses yeux. La petite Blod se vêtait d’une camisole jaune soleil et d’une paire de jeans qui lui collait sur la peau. DJ Sham était arrivée avec des pantalons mauves et un chandail rose sur lequel on voyait un minou violet. L’unique garçon de la soirée possédait un chandail orange où l’on avait cousu une note de musique noire.
Maggie : C’est looooooooong.
Blod : Ouais…
DJ Sham : Miaw! Pourquoi n’arrivent-ils pas?
Math : Pensez-vous que quelqu’un a kidnappé un des deux?
Kathou : Voyons, Math.
Maggie : Nébular doit se dépêcher, car il faut AB-SO-LU-MENT qu’on se pratique sinon, on risque de le perdre, lui ainsi que Kath.
Kathou : Ne t’inquiète pas, Mag. J’ai la situation bien en main.
La mère de Kathou entra dans la salle.
La mère de Kathou : Nébular est-il arrivé?
Kathou : Non…
La mère de Kathou : Bon, d’accord. En attendant, sers donc un verre à tes amis.
Kathou : D’accord, maman. Voulez-vous boire un jus?
Maggie : Je prendrais bien un jus d’orange.
Blod : Moi aussi, s’il te plait.
DJ Sham : Miaw! Pareil!
Euclina : Moi, j’en voudrais un aux pommes.
Kathou : D’accord. Les autres, voulez-vous un petit quelque chose?
Les autres : Non, non.
Kathou : Ok.
Kathou servit les verres à ses amis quand soudain, on frappa à la porte.
Maggie : En voilà un des deux qui arrive.
Le groupe se précipita devant la porte. Kathou l’ouvrit. Devant eux se tenait Boudaour appuyé sur ses genoux l’air essoufflé.
Kathou : Qu’est-ce que tu fous ici? Va-t’en!
Boudaour : Né… Nébular. Il est en… en danger.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:42

Chapitre 6 : Angel of darkness
Kathou : Hein? De quoi parles-tu?
Boudaour : Dans une forêt… Il va mourir.
Maggie : Quoi? Encore?
Euclina : Oh my Angel! Que s’est-il passé?
Boudaour : Je n’ai pas le temps de vous expliquer, venez!
Math : Euh! Woh, minute, là! Comment se fait-il qu’un de tes yeux soit doré et l’autre rouge foncé?
Boudaour : Mes yeux? Ah, ce n’est qu’une anomalie. Tu viens à peine de les remarquer ou quoi?
Math : Je me souviens de les avoir vus de couleur bleu, un moment donné.
Boudaour : Mais, non! De quoi tu parles? Bon allez, on n’a pas de temps à perdre! Il faut sauver Nébular.
Boudaour courra jusqu’au bout du stationnement et remarqua que les Anti Mal ne les suivaient point.
Boudaour : VENEZ!!! Math, n’attends pas ta petite blonde, Nébular mourra avant qu’elle n’arrive.
Math : Je n’ai pas d’amoureuse…
Boudaour : LET’S GO!!!
Kathou : Je pense qu’il dit vrai!
Maggie : Math a raison, ses yeux me font peur. Comment ne les aurions-nous pas remarqués avant?
Kathou : Bon, écoutez! Batince, si on ne suit pas le rejet, on perdra peut-être Nébular. Nous parlerons de son anomalie plus tard.
La bande sprinta en arrière de Boudaour. Le petit garçon courrait comme il n’avait jamais couru. Le groupe ne comprenait rien, car d’habitude, il représentait la nullité extrême en sport. On le choisissait toujours en dernier pour former une équipe en éducation physique. Nébular devait vraiment se diriger vers le paradis pour qu’il coure comme ça. Plus nos amis avançaient, plus le groupe s’essoufflait. Boudaour parcourra deux rues à la course puis, il entra dans une forêt. Math n’en pouvait plus. Il s’effondra et obligea ses amis à continuer sans lui, mais Boudaour le transporta sur son dos. Comment faisait-il ça? Pas de temps à perdre! Le groupe s’abstint et attendit de voir l’endroit où Nébular se trouvait. Après un bout de temps, le band vit leur collègue attaché à un tronc d’arbre par des branches. On aurait dit que des bras avaient poussé sur l’arbre de manière à lier le chanteur. En plus, deux de ses racines ligotaient ses pieds au tronc. Ses amis n’en croyaient pas leurs yeux. Que venait-il de se produire?
Euclina : NÉBULAR?!?
Nébular : LES ANTI MAL?!?
Kathou : Bordel de batince, je rêve?!?
Nébular : Fuyez! Ne restez pas là!
Blod : Quoi? Mais pourquoi?
Math : S’il dit qu’il faut fuir alors je fuirai.
Boudaour : Pas si vite, Math…
Une chaine sortit de la main de Boudaour ce qui enchaina Math. Le claviériste tomba sur le sol. Les cheveux du rejet devinrent raides au-dessus de sa tête et plus noirs que du charbon. Son calma prit la même couleur et même ses lèvres semblaient obscures. Seules sa peau et une mèche de cheveu s’étaient coloriés de blanc neige. Le reste du groupe fit demi-tour à la maison de Kathou, mais au bout de quelques temps, ils revinrent au même endroit, mais cette fois-ci, dans le sens opposé du côté où ils étaient arrivés. On aurait dit qu’en seulement quelques secondes, ils avaient fait le tour du monde. Le garçon au regard foudroyant enchaina les autres Anti Mal. Tous tombèrent sur le sol.
Kathou : BOUDAOUR! Je sais que nous ne nous sommes jamais bien entendu, mais pourquoi nous fais-tu ça?
Boudaour : Je t’entends m’appeler Boudaour encore une seule fois et tu peux dire adieu à ta tête, sale petite morveuse. Tu m’appelles Boudos, compris?
Kathou : Boudos?
Boudos : Oui…
Math : MAMAAAAAAAAAAAAAAAAN!!! JE VEUX M’EN ALLER!!!
Boudos : La ferme, Math!
Math : AAAAAAAAAAAAH!!!
Boudos : J’AI DIT : ‘’ LA FERME’’ !
Un marteau apparut au-dessus de la tête de Math.
Boudos : Si tu prononces encore un seul mot, je t’assomme.
Math émit un gémissement.
Maggie : Boudaour, pardonne-nous. Épargne-nous, s’il te plait.
Boudos : JE VOUS AI DIT DE NE PAS M’APPELER PAR CE NOM RIDICULE!!!
Une force invisible gifla Maggie. Le meurtrier soupira, prit une gourde transparente en forme de diamant et bu un liquide rougeâtre. Il s’approcha ensuite de Nébular.
Boudos : Tu vas boire ce truc.
Nébular : Qu’est-ce qui me dit que ce n’est pas du poison?
Boudos : Pourquoi en aurais-je bu et pourquoi je te ferais boire du poison, dis-moi? Avec les mille et une façons qu’on peut utiliser pour tuer quelqu’un, ne trouverais-tu pas idiot d’utiliser l’empoisonnement? J’aime mieux utiliser des méthodes plus sombres et ténébreuses. Par exemple, enlever les ongles d’une personne un par un, arracher les cheveux, couper les doigts et les orteils, ensuite…
Boudos ferma les yeux semblant imaginer une méthode pleine de noirceur.
Blod : Laisse-le!
Euclina : S’il vous plait, Nutellaria, déesse du Nutellol, associe-toi à Licornia et sors-nous de ce trou.
DJ Sham miaula une dizaine de fois par peur de Boudos.
Boudos : TAISEZ-VOUS!
Boudos regarda Nébular droit dans les yeux.
Boudos : Tu vas boire ça, sinon, je me ferai un plaisir d’assassiner tes amis un par un. Ha, ha, ha, ha!
Nébular : Pourquoi me fais-tu ça, à moi?
Boudos : Je suis né pour ça, te pourrir la vie.
Boudos regarda le ciel qui s’assombrissait de plus en plus. Une pluie tomba puis, soudain, le vent se leva. On entendit ensuite un orage.
Nébular : Les orages…
Une tonne d’éclairs tomba au-dessus de la forêt en créant des bruits fracassants.
Boudos : Oh! Voilà les orages qui frappent. En plus, tu n’as aucune protection. Tu te trouves à l’extérieur et des branches t’attachent à un arbre. Le chêne pourrait se déraciner et tu pourrais mourir écrasé ou pire! Un feu de forêt pourrait commencer et te tuer toi et tes amis.
Nébular : PAS LES ORAGES!!! NON!!! ARRÊTE!!!
Boudos : Ta seule chance d’échapper à tout ça, c’est de boire le liquide. Il te fera tomber de mon côté jusqu’au jour où je voudrai te tuer.
Euclina : NE BOIS PAS ÇA, MON AMOUR!!!
Nébular : Je refuse de prendre ce truc.
Boudos tourna la tête vers le groupe de musique.
Boudos : Alors, je tuerai tes amis…
Nébular : NON!!! Il y en a qui peuvent parfois être sans-cœur, mais je les aime pareil. Je ne laisserai personne leur faire du mal. NE LES TUE PAS!!!
Boudos : Acceptes-tu de boire, alors?
Nébular : Oui…
Boudos : Très bien. Tu as fait le bon choix…
Blod : Je souhaite qu’un beau garçon vienne nous sauver, je souhaite qu’un beau garçon vienne nous sauver, je souhaite qu’un beau garçon vienne nous sauver…
Boudos ouvrit sa petite bouteille et l’approcha des lèvres de Nébular quand soudain, on l’étrangla. Un autre Boudaour venait d’apparaitre derrière lui-même pour le tuer.
Boudaour : LÂCHE-LE, TU M’ENTENDS?!?
Maggie : JE RÊVE?!?
Blod : UN BEAU… euh, non!
Boudaour : Je suis le vrai Boudaour.
Kathou : Bordel! On va perdre avec lui…
Euclina : Comment a-t-il fait pour se téléporter ici?
Boudos posa ses doigts sur l’étreinte que lui faisait son ennemi pour l’enlever de son cou. Soudain, la paume du bras gauche du héros devint douloureuse. Il se détacha du cou de l’assassin et serra sa main blessée dans l’autre. Bizarrement, Nébular souffrait aussi et sa douleur venait du même endroit que son meilleur ami. Le sauveur regarda sa blessure et découvrit qu’un x dans un cercle venait d’apparaitre. ( )
Boudaour : LA MARQUE!!! NON!!!
Boudos : J’attendais ce moment, je savais que tu allais venir. Je voulais absolument te la tracer même si j’aurais pu utiliser ton protégé bien avant.
Boudaour : Enlève-moi cette chose…
Boudos : Ooooh! Le petit garçon me supplie, maintenant. Comme c’est mignon! Tu ne sais pas te battre, tu ne t’es jamais battu
2 grandes ailes noires apparurent dans le dos de Boudos. L’horrible personnage se jeta sur son rival et le frappa. Nébular et Boudaour sentirent leur force descendre.
Math : IL PEUT VOLER?!? JE DOIS CAUCHEMARDER!!! Je ne dois pas avoir peur… Tout ceci n’existe pas, car je rêve. Bientôt, je me réveillerai et je mangerai un bon bol de céréales en constatant que la mort ne m’a pas attrapé.
Euclina : Neb, ça va?
Nébular : Oui, Euclina, ça… ça va…
Blod : Moi, je m’inquiète plutôt pour Boudaour… Je veux dire que je m’inquiète pour lui pour qu’il nous sauve.
Boudos tambourina son ennemi. C’est alors qu’une fille inconnue âgée d’environ 12 ans aux cheveux courts et blonds portant une robe blanche menotta l’être volant grâce à des menottes. De longs rubans bleus contournaient son habit. Un symbole semblable à celui de Boudos avait été cousu en bas de son uniforme ( ). Quand on regardait de plus près, on pouvait constater que même Boudaour portait ce logo. Étrange, non?
Tout à coup, une épée lumineuse apparut dans les mains de Boudaour. Il la plaça devant la gorge de son ennemi.
Boudaour : Maintenant, tu vas nous suivre. Un geste de plus et je te tranche la gorge, compris?
Boudos : Tu vas m’amener en prison, c’est ça? Que vont faire les autres quand ils vont s’apercevoir que tu traines quelqu’un comme moi? Ne pense pas qu’ils vont te laisser tranquille. Ils vont t’enfermer aussi.
Boudaour : Tu as tort. Au contraire, ils comprendront que tout ça n’a été qu’un accident et que je ne suis jamais mort.
Boudos : Crois-tu vraiment que ça va passer comme si de rien n’était aux yeux de ton…? Il ne faut pas oublier que tu m’as arrêté avec une autre fugitive.
Boudaour grogna.
Boudos : On voit bien que tu n’as jamais travaillé dans la législation.
La fille inconnue : Ferme-là, pourriture!
Boudaour approcha son épée encore plus près du cou de Boudos.
Boudaour : Ne me force pas à te tuer.
Boudos : Oh, comme je tremble! Boudaour prétend qu’il va me découper en morceau alors qu’il n’a jamais fait de mal à une mouche.
Kathou : Boudos a raison sur ce point-là.
Boudos : Les Anti Mal, eux-mêmes, croient que leur héros va mourir, tu te rends compte?
Un pic sortit de la terre alla en avant des menottes de Boudos, tira dessus et les brisa en deux. L’homme noir repoussa Boudaour et la fille.
Boudos : Je vous remercie de m’avoir montré vos points faibles. En passant, Boudaour, la prochaine fois qu’on se battra, utilise un peu plus tes dons de voyances. Je veux m’amuser, pas jouer à la Barbie.
Boudos disparut. Il avait emporté avec lui les chaines qu’il avait utilisées pour enchainer les Anti Mal ainsi que la mauvaise température. L’arbre qui attachait Nébular était aussi redevenu normal. L’orphelin tomba sur le sol. Le héros alla le voir, puis s’assit. Les autres Anti Mal avancèrent doucement vers le chanteur.
Boudaour : Ça va, Neb?
Nébular : Alors, c’était lui?
Boudaour : Oui, mais il n’y aura surement pas que lui.
Nébular : Oh, my Angel…
Kathou : Bordel de batince, que vient-il de se passer et qui est cette fille?
L’inconnue : Je m’appelle Sanndriania.
Sanndriania s’approcha de Nébular et l’enlaça.
Sanndriania : Oh, Neb! Ça faisait si longtemps!
Euclina : POUR QUI TU TE PRENDS, TOI?
Nébular : Eum… Boudaour m’a parlé de toi, mais je ne te connais pas.
Sanndriania : Nous nous sommes connus, il y a très longtemps.
Nébular : Ah, d’accord.
Math : Que vient-il de se passer?
Kathou : Vous nous devez des explications.
Boudaour se leva.
Boudaour : Je vais tout vous dire étant donné qu’on aura besoin de vous. En fait, moi et Sanndriania sommes des anges.
Tous s’esclaffèrent sauf les deux ‘’anges’’ et Nébular.
Boudaour : Vous trouvez ça drôle, pas vrai?
Deux ailes entièrement blanches apparurent dans le dos de Boudaour. Tous le regardèrent avec surprise. Que se passait-il? Rêvaient-ils? Boudaour venait de montrer celui qu’il était vraiment. Une sensation de culpabilité envahit le cœur de tous les Anti Mal, car ils se sentaient gênés d’avoir intimidé un… ange. Toutes ses années alors qu’on le trouvait trop gentil, ils l’avaient martyrisé. En plus, Boudaour ne faisait de mal à personne. Ils croyaient que l’ange allait peut-être les punir et ils ne savaient que dire face à ce qui se passait.
Kathou : Oh!
DJ Sham: Miaw! … En fait, ta robe…
Math : Au moins, je me sens moins en danger…
Boudaour : Me croyez-vous, maintenant?
Blod : Euh… Oui, oui.
Boudaour : Je pense qu’avant de poursuivre les informations, on devrait se reposer un peu, pas vrai? Vous semblez vraiment bouche bée. Anyway, je ne pense pas que Boudos va attaquer ce soir. Connaissez-vous le chemin à prendre pour retourner chez vous?
Maggie : Bah… C'est-à-dire qu’au moment où nous avions essayé de fuir Boudos, nous avions fait le tour du monde en traversant une forêt sans savoir pourquoi.
Boudaour : Peut-être, mais je pense qu’en s’en allant, Boudos a enlevé ce sort. Suivez-moi, je vais vous ramener chez vous. Selon ce que je vois, il est déjà 8 heures du soir, vos parents doivent s’inquiéter.
Euclina : En effet, j’avais dit à mes parents de venir me chercher chez Kathou à 7 :30…
Math : Oh, mince! Les miens vont me tuer…
Nébular : Madame Gretta va m’enfermer dans le sous-sol…
Boudaour : Hum…
Maggie : Il faut vite retourner chez Kathou. Nos parents doivent y être.
Boudaour : Bon, allons-y.
En route, la bande d’amis se parlait.
Nébular : Boud, quelle est cette marque qui est apparu sur notre main, au juste?
Boudaour : Ça va aller, Neb…
DJ Sham : Minute, minute! Comment se fait-il qu’il ait cette marque, lui aussi?
Boudaour : En fait, je ne suis pas qu’un simple ange. Je suis l’ange gardien de Nébular. Les anges gardiens naissent dans des œufs artificiels créés par les scientifiques du monde des anges. Lors de la fécondation terrestre, un bout d’ADN, de peau ou de sang sont transmis à la boule créatrice de l’ange pour créer des liens physiques et parfois, mais rarement, sentimentaux entre le chérubin et l’humain. Pour vous expliquer brièvement sans entrer dans les détails, si je me blesse, Nébular se fera mal aussi. Vous savez, je n’ai jamais déboulé les escaliers de l’orphelinat. Étant donné que Nébular avait eu un accident de vélo, j’ai reçu toutes ses blessures. Autrement dit, nous sommes nés en même temps et nous mourrons au même moment. S’il a le cancer, je l’attraperai aussi et s’il meurt de vieillesse, ce sera la même chose pour moi.
Math : Ça fait peur, tout ça…
Boudaour : Toi aussi, tu as un ange gardien, Math. Il mourra au même moment que toi. À l’habitude, il te surveille, mais en lisant un livre de technologie, Sanndriania a appris comment pirater les ordinateurs ultra-puissants d’Angel et faire en sorte que personne ne puisse me repérer. Elle lit plus souvent des légendes, mais vu la situation, il le fallait. Je sais qu’il s’agit d’un crime très grave, mais à cause de ce qui se passe, nous devons briser toutes les règles pour que je sois innocenté. J’habite dans un village que l’on surnomme ‘’Angel’’, d’où l’expression ‘’ Oh, my Angel’’. Là-bas, on y trouve trois sortes d’anges; les anges gardiens, les anges terriens et les anges législatifs ou les AG, les AT et les AL. On peut aussi travailler dans d’autres sections. Par exemple, avant d’être recherchée, Sanndriania travaillait dans une librairie.
DJ Sham : Êtes-vous des criminels?
Boudaour : Bien sûr que non! Enfin… C’est ce que croient les autres. Vous souvenez-vous du moment où les gens ont cru que Nébular était mort?
Blod : Comment l’oublier?
Boudaour : Eh bien, les anges ont cru la même chose et m’ont installé dans une tombe, mais lors de mon enterrement, je me suis réveillé. Je ne comprenais point ce qui se produisait. Soudain, tous les gens présents se sont enfuis en criant à l’aide. En effet, une superstition affirme que seuls des anges noirs dotés d’une puissance phénoménale peuvent jouer avec la mort et revenir à la vie pour ainsi devenir immortel. Des anges législatifs s’occupant du contrôle policier ont voulu m’attraper. Heureusement, je les ai fuis juste à temps en me téléportant sur terre. J’appris par la suite que partout à Angel, j’étais considéré comme l’ange le plus recherché de tous. J’ignore pourquoi je suis revenu à la vie, mais une chose est sûre : si je ne trouve pas rapidos-presto une manière d’adoucir la sentence qui pourrait m’être infligée, je finirai à la prison d’Angel pour le reste de ma vie et Nébular se fera tuer par l’ange noir qui est apparu, c'est-à-dire : Boudos.
Math : B… B… Boudos est… un démon?!?
Boudaour : Oui, en effet. Chaque fois qu’on devient recherché, soit une copie obscure de nous apparait, soit nous devenons un petit diable.
Euclina : Oh, Nébular! Comment Boudos t’a attrapé?
Nébular : Je marchais dans la ruelle près de chez moi pour me rendre chez Kathou quand soudain, il m’a capturé. En plus, il a jeté ma guitare dans le vide.
Boudaour : Chez Sanndriania, j’ai eu une vision que Nébular était en danger alors je me suis téléporté ici grâce à l’Itéléport de Nébular en utilisant le téléphone de la maison chez Sanndriania.
DJ Sham : MIAW! Finalement, tu peux vraiment voir l’avenir?!?
Boudaour : Oui. Il y a trois façons de voir venir quelque chose. La première prend quelques minutes. Je me place dans une position décontractée dans le silence et dans le calme et je me concentre pour voir ce que je souhaite. La deuxième : je mets la main sur l’épaule de quelqu’un et je découvre son identité ainsi que son avenir automatiquement et la troisième : sans trop savoir pourquoi, je tombe dans la lune et je vois quelque chose.
Maggie : Que font les anges législatifs, terriens et gardiens, au juste?
Boudaour : Étant donné que j’ai beaucoup de chose à vous apprendre, on devrait peut-être manger en même temps et attendre à demain. Malheureusement, je suis végétarien à cause de notre obligation de ne pas tuer d’animal, mais ça ne fait rien puisque j’adooooooore la salade. Ah! Une bonne salade avec de la laitue iceberg, des concombres, des piments verts et rouges, des épices salade du cook, du fromage, mais pas trop, ainsi qu’une petite touche de raisins coupés en tout petits morceaux, quoi de mieux?
Kathou : Je t’en préparerai, un jour. Euh… NON! Tu es trop rejet pour moi, ark!
Boudaour soupira.
Maggie : Hé, la banane! Réponds à ma question.
Sanndriania : Boudaour n’est pas une banane.
Sanndriania tint la main de celui qu’elle défendait. Boudaour se décolla de la fille doucement.
Euclina : Oh, parce qu’en plus de se taper Nébular, Sanndriania veut séduire Boudaour. Non, mais quelle garce!
Boudaour : BEUH! On ne sort pas ensemble! Chez nous, se tenir la main représente un signe amical. On adore se donner des câlins même si on est du même sexe.
Maggie : Vous embrassez-vous une fois de temps en temps?
Boudaour : …
Sanndriania : Non!
Nébular : Maggie! La société d’Angel possède une culture totalement différente de la nôtre. Ce qui est drôle, c’est que j’ai été un peu élevé avec leur culture alors il m’arrive souvent de serrer la main de Boudaour par amitié.
Kathou : ARK?!?! SÉRIEUX?!? Tu prends la main du rejet?!?
Nébular : Par amitié, kit kath. On se la serre pour se soutenir quand ça va mal. Sinon, oublie ça!
Math : Des garçons qui se serrent la main… C’est louche, ça!
Nébular : La ferme, Math! -_-
Math : Non, mais quand même! Avoue!
Nébular : TU VEUX MON POING SUR TON MENTON OU QUOI?!?
Math couina.
Boudaour : Nébular, calme-toi!
Nébular grogna d’énervement.
Maggie : Bon, c’est bien beau tout ça, mais j’ai posé une question à Boudaour.
Boudaour : On reprendra les informations, demain, Maggie. Je suis fatigué…
La bande n’avait pas encore atteint la sortie de la forêt.
DJ Sham : Miaw! Je pense que ça veut dire qu’on va rester pris ici.
Blod : Oh non, qu’allons-nous faire?
Boudaour : Premièrement, il faut rester calme. Deuxièmement…
Math : … AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! ON VA MOURIR!!! AU SECOURS!!!
DJ Sham : Miaw! Je n’aurais jamais cru dire ça, mais il faut écouter Boudaour.
Math : AAAAAAAAH!!!
Sanndriania mit ses deux mains sur les épaules de Math.
Sanndriania : Ça va aller, Math. Ça va aller…
Math : AAAAAH!!! MAMAN!!!
Sanndriania : Nous sommes tous avec toi, nous sommes tous avec toi…
Math : MAMAN, MAMAN, MAMAN!!!
Nébular : Avez-vous vu le petit bébé? Il veut voir sa maman!
Boudaour : Et toi, Nébular, n’est-ce pas ce que tu désires aussi?
Nébular : Pff!!!
Math : MAMAN!!!
Sanndriania : Écoute-moi, Math. Personne d’entre nous ne mourra. Nous ferons tout notre possible pour combattre Boudos.
Math : AAAAH!!!
Sanndriania : Math, répète après moi : personne d’entre nous ne mourra, personne d’entre nous ne mourra…
Math : AAAAAAAAAA!!!
Sanndriania : Personne d’entre nous ne mourra.
Math : Euh… Personne d’entre nous ne mourra…
Sanndriania : Personne d’entre nous ne mourra.
Math : Personne… personne d’entre nous ne mourra.
Sanndriania lâcha les épaules de Math.
Sanndriania : Tu peux poursuivre, Boudaour.
Boudaour : Hum, alors je disais qu’il fallait rester calme…
Soudain, encore une fois, on entendit les orages.
Nébular : AAAAAAAAAAAAAAAAH!!!
Boudaour : CALMEZ-VOUS!!! VOILÀ LA RÈGLE NUMÉRO 1 EN FORÊT, D’ACCORD?!? CE N’EST PAS COMPLIQUÉ DE RESTER CALME!!! REGARDEZ-MOI, JE SUIS SUPER CALME!!! PRENEZ EXEMPLE SUR MOI ET SANNDRIANIA. SI VOUS VOUS LAISSER PRENDRE PAR LA PEUR, ON VA TOUS MOURIR ALORS ON SE CALME, D’ACCORD?!? ON RESTE CALME!!! EST-CE QUE JE PARLE EN CHINOIS? JE POURRAIS UTILISER L’ANGLAIS, SI ÇA NE VOUS PLAIT PAS, HEIN?!? MALHEUREUSEMENT, JE NE SUIS PAS UN DICTIONNAIRE DE LANGUES ALORS VOUS ALLEZ VOUS CALMER EN FRANÇAIS, D’ACCORD?!? QUE JE N’EN VOIS PAS UN QUI PANIQUE, SINON, IL VA MOURIR, ICI! D’ACCORD, D’ACCORD, D’ACCORD, D’ACCORD?!?
Tout le monde : O… Oui, Boudaour.
Boudaour : Désolé, je me suis un peu échappé à cause des effets… en tout cas. Règle numéro 2 : Il faut trouver un abri. Trouvons-nous un endroit où dormir. Cet endroit fera l’affaire pour cette nuit.
Boudaour pointa un grand arbre.
Boudaour : Les branches sont si collés qu’on ne reçoit presqu’aucune goutte de pluie sur la tête. Demain, nous essayerons de trouver un endroit où se trouve un cours d’eau
Kathou : Je n’arrive pas à croire que je vais salir ma belle robe juste à cause d’un psychopathe qui capture un groupe super célèbre rien que pour m’admirer.
Boudaour : Bon, let’s go, on y va!
Nébular : Qu’allons-nous faire si l’arbre nous tombe dessus à cause des orages?
Boudaour : Ces orages sont lancés par Boudos. Il nous teste. On n’a rien à craindre.
Blod : Bon, d’accord…
Les nouveaux habitants de la forêt allèrent se coucher. Avant de s'endormir, Nébular s'assit et regarda Boudaour.
Nébular: Tu as eu 35% en français.
Boudaour : La ferme!
Nébular: Bon, d'accord.
Finalement, ils s'endormirent inconfortablement.
Le chanteur à la marque étrange se tenait debout dans un monde noir. Rien de l’entourait. C’était comme un vide absolu. Il marcha tranquillement dans une direction. Était-ce la droite ou la gauche? Le nord, le sud, l’est ou l’ouest? Il n’allait nulle part puisque les directions n’existaient pas, là où il se trouvait. On lui avait déjà parlé de ce lieu, mais il ignorait que ça allait être aujourd’hui qu’il s’y trouverait. Un peu de temps supplémentaire lui serait favorable pour qu’on lui explique mieux, mais les explications avaient pris leur envol. Protéger ou non, il ne savait rien et ne pouvait rien tenter. Il continua de marcher avec des nœuds dans le ventre. Oui, il portait un manteau de cuir, mais la peur l’emportait. Peut-être avait-il l’air rebelle, mais comme les apparences trompent souvent, il ne l’était pas vraiment. Dans le fond, il était très gentil avec tout le monde. Il accéléra la cadence en cherchant un endroit pour sortir d’ici, quand soudain, il tomba dans un grand vide. Il fallait s’attendre à tout, là-bas, où rien n’existait. Il descendit des mètres et des mètres puis, il atterrit sur une surface dure comme de la roche. Il se considéra chanceux puisqu’il n’avait ressenti aucun mal, mais ça, ce n’était qu’un cadeau rare qu’il pouvait recevoir là-bas puisque quand nous nous trouvons à cet endroit, un mal indescriptible nous envahi… Le jeune guitariste se releva et fit quelques pas, mais trébucha. Il regarda ses jambes puis se rendit compte que des poids étaient attachés à ses pieds. C’est alors que Boudos apparut.
Nébular : Boudos… qu’est-ce que tu me veux?!?
Boudos : Tu as deux choix! 1 : Tu bois le liquide rouge…
Nébular : … Et le choix numéro 2?
Boudos s’approcha du chanteur et déposa sa main sous son menton.
Boudos : Tu le sais bien…
Boudos fouetta le musicien. Celui-ci hurla.
Boudos : Tu es chanceux. Habituellement, les coups de fouet, ce n’est pas trop mon genre. J’aime mieux donner des coups de fléau et de salade...
Nébular : Des coups de salade?!?
Nébular imagina Boudos en train de lancer des choux sur ses amis en criant : ‘’SALADE ATTAQUE!!!’’ Le meurtrier le sortit de ses pensées en lui frappant la tête contre un mur de brique qu’il avait lui-même créé grâce à ses mystérieux pouvoirs.
Boudos : Comme tu peux être idiot! Je ne parle pas de salade verte, mais de l’arme.
Nébular : AAAAAAAAAH!!! ARRÊTE!!! DONNE-MOI UN COUP DE SALADE ET DE TOMATES, ÇA VA FAIRE MOINS MAL!!!
Boudos : Si tu veux un coup de salade alors tu l’auras.
Un fléau à trois boules apparut dans les mains de l’assassin. Le meurtrier frappa le chanteur dans le dos. Nébular s’effondra, car il se sentait de plus en plus faible. Il y avait plein de trous dans son dos. Il crut même que sa colonne vertébrale avait été touchée et qu’il était condamné à rester dans une chaise roulante pour l’éternité. Il aurait pu mourir de ce coup fatal. Il AURAIT DÛ mourir, en fait, mais dans ce lieu, rien n’existait, donc la mort ne devait pas exister. Enfin si, mais c’était comme si Boudos ne voulait pas qu’il meurt pour l’instant, comme si ses étranges pouvoirs le laissait à la vie seulement pour qu’il souffre plus. Le chanteur hurlait et l’ange noir riait. L’assassin transmis un message dans la tête du chanteur qui donne froid dans le dos et qu’on ne veut pas entendre :’’ Tu as tout ton temps pour choisir. Je te donne toute la vie, mais sache que plus les jours passeront, plus tu souffriras. Si tu choisis le deuxième choix, prend note qu’il sera de la même façon qu’en ce moment : doux et éternel’’. Boudos prit une hache, puis trancha la tête du chanteur.
Le musicien se réveilla en sursaut. Il regarda tout son corps et ne trouva aucune trace de blessure Pourtant, il avait vraiment ressenti cette douleur. Il n'avait pas réveillé ses amis sauf Boudaour qui se trouvait juste à côté. Celui-ci se leva en rapidement.
Boudaour : Neb?!? Nébular, ça va?!? Tu as fait un cauchemar, on dirait!
Le guitariste tremblotait énormément. Il était incapable de dire un seul mot. Seules quelques syllabes sortaient de sa bouche.
Boudaour : Mince, ce n’est pas juste un cauchemar, hein?
Le chanteur se mit en position fœtal et hurla à plein poumon. Tous ses amis se réveillèrent.
Euclina : MON AMOUR?!?
Tous entourèrent Nébular pour le soulager. Le chanteur toucha les mains de tous ses amis pour s’assurer que c’était bien réel. C’était comme si le contact physique avec d’autres personnes le rassurait. Quelques instants plus tard, la panique diminua un peu.
Nébular: BOUDOS!!!
Boudaour se pencha et entoura le cou du chanteur de son bras.
Boudaour : Il ne viendra plus t’embêter. Il ne peut entrer dans ta tête quand je te touche.
Maggie : Ça va aller… Il a juste cauchemardé…
Kathou : BORDEL! On dirait qu’il vient de vivre un traumatisme.
Euclina : Mon pauvre amant…
Maggie : Ben là! Pas de panique, c’est juste un rêve! On s’en fout!
Sanndriania : Pauvre Nébular!
Nébular : Je sentais vraiment la douleur.
DJ Sham : Miaw! Voyons, Neb!
Maggie : C’est impossible! Arrête donc, là!!! Il cherche juste à attirer l’attention, comme toujours.
Boudaour : Il dit vrai…
Maggie : Voyons donc!
Boudaour : Nébular a subi une attaque d’emprisonnement de l’esprit. Il aurait pu y rester, mais on dirait bien que ce n’est pas ce qu’a voulu Boudos…
Kathou : Qu’est-ce qu’une attaque d’emprisonnement de l’esprit?
Boudaour : Son nom nous dit tout. Il s’agit d’attaquer quelqu’un dans son sommeil, lors d’un rêve réel et de le faire cesser de bouger dans le monde où il vit. Ainsi, il ne peut sortir de l’endroit où on l’a emprisonné même si nous sommes capables de le voir couché dans son lit semblant bien dormir. Voilà la seule manière de faire en sorte que je ne ressente pas cette douleur. Nébular, à quoi ressemblait la pièce où tu te trouvais?
Nébular : Ce… ce n’était pas une salle… Il s’agissait… d’un… d’un vide noir.
Boudaour : À Obscur...
Math : Ce nom me donne froid dans le dos…
Kathou : Qu’est-ce qu’Obscur?
Boudaour : La cité des anges noirs. Enfin… C’est tellement grand et vide que les chances d’apercevoir un ange noir sont minimes.
Math cria en entendant les mots ‘’anges’’ et ‘’noirs’’.
Sanndriania : Ne t’en fais pas, Math…
Boudaour : Ça va aller, Neb.
Nébular : B…Boudos…
Boudaour : Retournez dormir, vous autres.
Math : Je gèle tellement…
Kathou observa autours d’elle et vit des bâtons qui n’avaient pas étés mouillés par la pluie en dessous de l’arbre où elle était. Elle les plaça en tas et installa de petites roches autours de son œuvre. Elle prit ensuite deux cailloux, les glissa l’une sur l’autre et alluma un feu.
Sanndriania : Tu ne nous avais pas dit que tu pouvais faire ça.
Kathou : Moi et mes parents créons souvent des feux de camp comme celui-là. On n’utilise jamais d’allumette ou de briquet étant donné que ça nous fait perdre de l’argent pour rien et qu’on peut bien utiliser des pierres. Malheureusement, il faut beaucoup de pratique, mais ça en vaut la peine.
Math : Wow! Heureusement que cet arbre existe sinon, nous nous serions transformés en glaçons sous une pluie orageuse.
Boudaour : Bon, allez, on dort.
Maggie : Oui, j’ai sommeil.
Tous se recouchèrent. Boudaour laissait toujours son bras sur Nébular.
Nébular: Est-ce qu'on va rester comme ça toute la nuit?
Boudaour : C'est ça ou Obscur.
Nébular : Hum...
Boudaour : Whoa! Tu trembles, veux-tu une aile pour t’en servir comme un doudou?
Nébular : Ah, ça non! D'ailleurs, pourquoi n'es-tu pas gelé si je le suis?
Boudaour : J'ai froid autant que toi cependant, voilà encore une chose dont on pourrait dire que je ne ressens pas la douleur étant donné que c'est paradoxal. Imagine que tu te trouves dans le désert du Sarah et moi au Pôle-Nord. D'après toi, comment nous sentirons-nous?
Nébular : Je ne sais pas.
Boudaour : Es-tu sûr que tu ne désires pas d’une aile comme couverture?
Nébular: Ai-je l'air de vouloir partager ma chaleur corporelle avec celle d'un ange?
Boudaour : Ce n'est pas ça du tout. C’est comme se donner la main quand ça va mal.
Nébular: Pourtant, on dirait que oui.
Boudaour : Bon, moi, je vais rester au chaud.
Boudaour fit apparaitre son magnifique plumage.
Euclina: CHUUUUUUUUUUUUUUT!!!
Nébular: Ça va, on dort!
Le chanteur reposa sa tête sur le sol alors que Boudaour gardait toujours son bras au-dessus de lui. Quelques instants passèrent puis, le guitariste entreprit la position fœtale. Il regarda Boudaour qui semblait s'être déjà endormi. Il prit délicatement un de ses tas de plumes et s'y enveloppa.
Boudaour : Prêt à partager ta chaleur, Neb? Ça va être super sensuel.
Nébular: Ne me fais pas changer d'idée.
Boudaour : Ha, ha! Je te blague!
Nébular: Ouais, ouais...

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Sam 27 Juin - 2:45

Chapitre 7 : Friends
Le lendemain matin, alors que le soleil commençait à se lever, Kathou, qui sans aucun doute avait le sommeil léger, réveilla tous ses amis à cause du flash de son Itéléport en prenant Boudaour et Nébular en photo. Les malheureux avaient passé la nuit presque l’un dans l’autre ce qui leur donnait un air étrange. Lorsque Nébular vit que miss popularité venait de prendre un cliché de celui-ci, il repoussa Boudaour, regarda Kathou et le supplia de supprimer ce souvenir déplaisant.
Nébular : KIT KATH!!! Enlève ça, tout de suite!
Kathou : Quand j’aurai enfin du réseau, je mettrai ça sur Visage De Livre.
Boudaour : Non, ne fais pas ça!
Sanndriania : Kathou, voyons!
Maggie : Ha, ha, ha! Vous auriez dû vous voir, les gars.
DJ Sham : Miaw! Kss, kss!
Blod: Oooooh!!! Comme c’est mignon!
Euclina : Nébular, tu aurais pu le dire que tu avais froid, nous aurions pu nous serrer entre nous…
Nébular : Euh…
Boudaour : Pardon, Nébular.
Nébular : Pourquoi?
Boudaour : Bah, si je ne t’avais pas proposé de te réchauffer, ça ne se serait pas produit…
Nébular : Tu n’as pas à t’excuser, c’est Kathou, l’idiote.
Kathou : IDIOTE?!? BATINCE, JE SUIS TOUT SAUF UNE IDIOTE!!!
Nébular : D’accord, crétine. Donne-moi ça.
Kathou ferma son Itéléport.
Kathou : Bonne chance pour l’ouvrir. Il y a un code.
Nébular : Je peux le briser, si tu veux.
Kathou : Essai de m’attraper, avant.
Nébular courra après Kathou sans arrêt jusqu’à s’essouffler, quand soudain, Boudaour remarqua un truc.
Boudaour : KATHOU, ON POURRAIT APPELER DU MONDE AVEC TON … CHOSE, LÀ… ICHÉPUQUOI!!!
Kathou s’arrêta de courir et employa une voix nasillarde.
Kathou : Oh, bien sûr, Boudaour! Je n’y avais pas pensé du tout. POUR QUI TU ME PRENDS?!? PHIL DANS KARV LA VIE?!? IL N’Y A AUCUN RÉSEAU!!!
Nébular sauta sur Kathou, prit son téléphone et le lança sur un arbre. L’écran cassé, l’orphelin en profita pour finir le tout en le pliant dans ses mains. Boudaour voulait l’en empêcher, mais n’eut le temps d’intervenir à temps.
Kathou : NÉBULAR!!!
Sanndriania : Oh, non!
Boudaour : Nébular, qu’est-ce que tu as fait?
Nébular : Elle allait mettre la photo sur sa feuille Visage De Livre, tu te rends compte?
Kathou : Je blaguais. Crois-tu vraiment que j’aurais montré aux fans ton amitié avec cette… chose supposément un ange? Quel imbécile! TU VAS ME LE PAYER!!!
Maggie : QUEL CON!!!
Euclina : Ooooh, mon cœur.
Math : Gros immature!
DJ Sham : Miaw! Je confirme…
Sanndriania : Franchement, Nébular! Voilà une chose très irrespectueuse de ta part. En passant, les Anti Mal, insulter Nébular ne règlera pas votre problème. Arrangeons les choses correctement. Nébular, ne crois-tu pas que ce geste inspire l’exagération?
Nébular : Ce n’est pas de ma faute, elle…
Sanndriania : … Tut, tut, tut. On essaie de régler la situation et non de la détériorer.
Nébular : Bon, j’avoue, mais ce n’est pas de ma faute si je suis impulsif.
Sanndriania : Hum…
Nébular : Ok… Je m’excuse à condition que tu ne me refasses plus ce coup.
Kathou : Comment pourrais-je te le refaire ÉTANT DONNÉ QUE TU AS BRISÉ MON JOUJOU, BORDEL DE BATINCE ???
Nébular : Bon, d’accord. Si tu cassais le mien, je ne te le pardonnerais jamais.
Nébular prit son Itéléport entre ses mains.
Nébular : Voilà pourquoi je m’en débarrasse.
Nébular lança son objet de valeur contre un rocher et le piétina sur le coin le plus pointu de la grosse roche.
Boudaour : NÉBULAR, TU AS CASSÉ LE TÉLÉPHONE QUE MADAME GRETTA T’A PAYÉ QUAND ELLE A APPRIS QUE TU EN AVAIS BESOIN POUR TA CÉLÉBRITÉ!!! Minute… VOUS AVIEZ TOUS DES ITÉLÉTRUCS OU QUOI?!?
Maggie : Bien sûr! Comment s’en passer? On a essayé d’appeler pendant la nuit. Tu nous crois malades mentaux?!?
Nébular : Oh, mince! Pourquoi ai-je détruit mon portable?
Kathou : Bienvenue dans le club des hommes préhistoriques.
Boudaour : Hé! Je ne me sers jamais de ces trucs.
Kathou : C’est ce que je disais.
Maggie : BOUM! Dans tes dents!!!
Boudaour : …
Sanndriania : Et si on essayait de se trouver un endroit où l’on pourrait habiter pendant le temps que nous allons rester dans cette forêt?
Boudaour : Ouais! Premièrement, nous devons trouver un cours d’eau. Ensuite, il faudra nous assurer que des fruits poussent dans un arbre très près.
Kathou : Est-ce qu’on va marcher longtemps?
Boudaour : Je ne sais pas, mais mieux vaut commencer maintenant.
Nos amis entreprirent une très longue marche.
Boudaour : Je pense que nous pouvons reprendre nos apprentissages de la nuit d’hier, pas vrai?
Tout le monde : Oui.
Boudaour : Bien! Vous avais-je dit quel était les rôles des différents catégories d’anges?
Maggie : Je n’arrêtais pas de te poser la question, mais tu ne me répondais jamais, banane.
Boudaour : Bon, d’accord. Les anges législatifs s’occupent de créer et de faire respecter les lois d’Angel. On y trouve parmi eux les juges, les avocats, les policiers, etc. Il y a aussi les anges gardiens, mais je pense que vous vous doutez de ce qu’il s’agit. Les anges Loumalien sont ceux qui comme moi et Sanndriania viennent sur Loumalia pour prendre soin des gens d’ici. Nous pouvons vous aider, mais nous ne pouvons en aucun cas socialiser avec vous sinon, nous risquons plus facilement de vous dévoiler notre existence. Voilà pourquoi nous aidons et qu’ensuite, on s’en va comme si de rien n’était. Il nous arrive parfois de revenir voir la personne que nous avons aidée pour voir si tout se passe comme prévu, s’il n’y a pas de problème, etc. et de repartir juste après pour éviter une future amitié ou une future histoire d’amour. Vous vous imaginez un ange qui sortirait avec un humain? Nous serions fichus… Finalement, les anges Loumaliens ne représentent que 2% de la population mondiale. La plupart sont des filles étant donné qu’à Angel, nous devons absolument porter un calma et comme les Loumaliens le confondent souvent avec une robe, en bien…
Sanndriania : On surnomme aussi ces trois catégories les AL, les ALO et les AG.
DJ Sham : Minute, minute, Boudaour! Comment se fait-il que tu ne puisses pas socialiser avec les gens, mais que ton protégé représente pour toi un de tes amis?
Boudaour : Voilà une histoire qui remonte à il y a très longtemps alors que Nébular venait à peine d’arriver à l’orphelinat. En apprenant à la connaitre, vous découvrirez que Sanndriania possède une très grande intuition qui peut parfois mener à des choses inexistantes.
Sanndriania : HÉ!
Boudaour : Tu vois bien que Nébular n’a aucun rapport avec l’étoilé de la persanne.
Sanndriania : J’en suis pourtant certaine.
Boudaour : Bon, reprenons. Alors, je disais que mon amie savait presque tout sur tout rien qu’en le pensant. Elle croyait que Nébular gardait sur lui un objet que l’on nomme ‘’l’étoilé de la persanne’’, une chose légendaire capable d’anéantir la noirceur dans une dimension complète et d’éliminer tous les anges noirs en un clin d’œil. Cependant, là où nous vivons, ce truc ne représente qu’une légende stupide et sans intérêt dont on se contrebalance. Malheureusement, vu que Sanndriania avait décidé que cette journée-là, elle allait utiliser sa tête de cochon, elle a raconté tout d’Angel à Nébular dans l’espoir que mon protégé amène la lumière entière dans le monde entier. Sanndri, pardonne-moi si je t’ai vexé en affirmant que tu étais têtue.
Sanndriania : Ça ne fait rien, ouais! -_-
Boudaour : Évidement, après, Sanndriania s’est enfuit et on m’a obligé à participer à un procès pour savoir si Nébular garderait la mémoire ou si on allait lui donner un liquide qui lui ferait oublier toute sa vie et grâce à mon avocate, nous avions gagné et j’avoue lui devoir toute ma reconnaissance, car si j’avais choisi une autre personne, Nébular ne se souviendrait même pas de ses parents.
Nébular : Je n’en ai pas plus de souvenir.
Boudaour : Désolé, Neb…
Kathou : Attendez! Si Nébular a perdu la mémoire et que vos blessures se situent toutes au même endroit, comment se fait-il que tu te souviennes de tout?
Boudaour : Dès notre naissance, on nous injecte une sorte de vaccin qui nous donne le pouvoir de ne jamais oublier qui nous sommes peu importe ce qui arrive, car si un ange gardien venait à oublier sa vie passée, son protégé aurait une espérance de vie réduite de 45%.
Euclina : D’accord. En bref, vous êtes 2 fugitifs qui tentez d’échapper aux anges législatifs et vous voulez qu’on vous aide.
Sanndriania : En fait, nous cherchons l’étoilé de la persanne.
Kathou : Voyons, Boudaour vient de dire que ce n’est qu’une légende.
Boudaour : Mieux vaut essayer que de ne rien faire.
Blod : D’accord, mais où pourrions-nous trouver cette chose?
Sanndriania : En fait, j’avais prévu ‘’emprunter’’ des livres à la bibliothèque d’Angel concernant cet objet en y allant en cachette, mais un blocage de magie noir nous empêche de nous téléporter à Angel.
Maggie : Bref, nous sommes cuits.
Boudaour : Peut-être que oui, peut-être que non. Cependant, pour réussir, nous avons besoin de vous.
DJ Sham : Miaw! Pourquoi?
Boudaour : Premièrement, nous sommes attaqués par un puissant ange noir ce qui veut dire que nous avons besoin de renfort, deuxièmement, avec les policiers sur notre dos, il faut que vous nous aidiez encore plus.
Math : NON, NON, NON! JE NE SUIS CERTAINEMENT PAS LE CONCURRENT IDÉAL POUR ASSASSINER UN DIABLE!
Boudaour : De toute façon, notre nouvel ennemi aurait quand même essayé de vous tuer.
Kathou : Pourquoi?
Boudaour : Réfléchissez! Nébular ne possède aucune famille. Qui Boudos aurait-il attaqué pour l’obliger à faire quelque chose?
Les Anti Mal : …
Boudaour : Vous, ses amis. Vous êtes les seuls pour le soutenir quand tout va mal. Si Boudos veut quelque chose de la part de Nébular, c’est en s’attaquant à vous qu’il obtiendra ce qu’il désire. Mon protégé se souvient peu de vous, mais il tient quand même à ce que vous restiez en vie. Si malheureusement, après tout cela, nous ne trouvons pas l’étoilé de la persanne, peut-être aurons-nous au moins réussi à battre Boudos…
DJ Sham : Minute, minute! Pourquoi les anges noirs veulent-ils absolument tuer des gens comme dans des films d’horreur? C’est idiot, non? C’est comme un homme qui veut prendre le contrôle de la planète. Que va-t-il faire quand il aura atteint son but? Un jour viendra et il s’ennuiera.
Boudaour : Un ange blanc qui tombe dans la noirceur n’est pas mortel, mais le contraire l’est… Bref, si Boudos venait à montrer un seul grain de gentillesse, il se volatiliserait dans une autre dimension où il deviendrait la victime.
Euclina : Nébular, mon amour…
Kathou : D’accord, je comprends.
DJ Sham : Minute, minute! J’ai encore une question. Nébular fait partie de toi, pas vrai?
Boudaour : Enfin, on a juste le même groupe sanguin et les mêmes empreintes digitales…
DJ Sham : Vous partagez quand même la même douleur.
Boudaour : Oui, en effet.
DJ Sham : Boudos a été créé car, tu as désobéi aux lois de ta cité, non?
Boudaour : Je ne leur ai pas désobéi. C’est juste ce que les AL croient.
DJ Sham : Ce que je veux dire, en fait, c’est que Boudos est né parce que tu es devenu recherché. Bref, il a été créé à partir de toi.
Boudaour : Oui, c’est exact.
DJ Sham : Pourquoi ne ressent-il donc rien quand tu as mal?
Boudaour : L’ange noir de mon protégé n’a pas été créé à partir de peau, de sang ou d’ADN, mais bien par la peur que les autres anges ont envers moi ainsi que par les actes que j’ai commis étant plus jeune. Bref, Boudos n’est que ma noirceur multiplié par mille. Si Boudos avait été créé avec des éléments corporels, il aurait ressenti mes souffrances, mais même s’il me ressemble beaucoup, ce n’est pas le cas.
DJ Sham : Qu’as-tu fais quand tu étais plus jeune?
Boudaour : Bof… Des choses humaines que vous faites chaque jour avec vos parents! Mais tu sais, à Angel, on ne peut nous déclarer coupable avant d’avoir quitté l’école.
Blod : Boudaour, si tu es l’ange gardien de Nébular, mais que tu travailles aussi en tant qu’ange terrien, comment fais-tu pour le protéger?
Boudaour : Premièrement, vous devez savoir que là où je vis, nous disposons de grandes machines remplies de fonctionnalités qui nous permettent de surveiller nos protégés et de les aider. En devenant AT, on m’a donné un ordinateur portable invisible à vos yeux pour faire la même chose sur terre. Voilà pourquoi certains, à l’école, se moquent de moi quand je fais bouger mes doigts ‘’dans le vide’’. Parfois, je dois me cacher pour le faire comme par exemple : la journée où Nébular a eu son accident.
Maggie : IIII! T’es ben poche! Neb a perdu ses parents pis il s’est retrouvé à l’hôpital y’a pas longtemps.
Boudaour : L’erreur est vitale. La perfection n’existe pas.
Blod : Je croyais que les anges étaient parfaits.
Boudaour : Oh, crois-moi; votre vision des anges ne ressemble point à la réalité.
Kathou : Voyons, Blod! Ne me dis pas qu’après avoir appris son secret, tu pensais encore que les anges étaient parfaits.
Blod : Hum… Ils restent aussi gentils que je le croyais.
Kathou : Gentils, mais stupides. Regarde-le! Quelle créature pitoyable! J’ai toujours su qu’il n’était pas humain.
Nébular : Kit kath, la ferme!
Kathou : Quoi?
Boudaour : Arrêtez de vous chicanez, s’il vous plait…
Sanndriania : Kathou, peux-tu reformuler ta phrase autrement, s’il te plait?
Kathou : Êtes-vous vraiment tous comme ça? Qu’est-ce qu’il y a de difficile à comprendre dans : ‘’ Boudaour ne devrait pas exister ‘’.
Nébular : Tant qu’à moi, s’il y a bien des gens qui n’aurait pas dû naître, ce sont les princesses qui se croient maitresses du monde comme Kathou.
Kathou : QUOI?!? ET TOI, NÉBULAR?!? TU COURS APRÈS LES PAPARAZZIS COMME UN MALADE À CHAQUE FOIS QUE TU EN RENCONTRES UN, TU POUSSES TOUT LE MONDE POUR ÊTRE EN AVANT-PLAN SUR LES PREMIÈRES PAGES DE MAGAZINES ET LORS DES CONCERTS, TU NE VEUX PAS CHANTER, MAIS FAIRE LE BODY-SURFING DANS LE PUBLIC!!!
Nébular : JE NE SAIS MÊME PLUS CE QUE C’EST, LE BODY-SURF ET MOI AU MOINS, JE N’INSULTE PAS LES GENS PARCE QU’ILS PORTENT DES VÊTEMENTS QUI ME DÉPLAISENT!!!
Math : TAISEZ-VOUS!!! VOUS ÊTES TOUS LES DEUX PAREILS!!!
Nébular : JE N’AI JAMAIS MIS LA TÊTE DE QUELQU’UN DANS UNE TOILETTE!!!
Sanndriania : Boudaour, se chicanent-ils toujours comme cela?
Boudaour : Ouais…
Sanndriania : Ok, tout le monde, on se calme.
Kathou : … CETTE CHOSE À NOUS?!?
Nébular : CETTE CHOSE PORTE UN NOM, TU SAIS?!?
Boudaour : JE NE VEUX PAS QUE VOUS VOUS FASSIEZ DU MAL À CAUSE DE MOI!!! ARRÊTEZ!!!
Kathou : Pour ça, tu n’avais qu’à refuser ton poste d’AT.
Boudaour regarda dans les yeux de Sanndriania.
Boudaour : …
Sanndriania : Ils l’ont obligé.
Kathou : Ah ouais? Pourquoi?
Sanndriania : Il y a…
Boudaour : … Ça ne vous concerne pas.
Kathou : Pff!
Boudaour : Puis-je reprendre mes explications?
Kathou : Si tout cela était vrai, pourquoi à l’école, lorsqu’on te frappe, Nébular ne ressent rien?
Boudaour : Ce qui l’empêche de se tordre de douleur à chaque fois, c’est une pilule que je ne peux prendre que 3 jours par semaines et qui ne dure que 8 heures à cause des effets secondaires.
Sanndriania : On te frappe souvent à l’école?!?
Boudaour : Bah, oui!
Sanndriania : Pauvre toi…
Boudaour : Bon… Maintenant, les Anti Mal, est-ce que vous voulez vous joindre à nous pour aider Nébular?
Kathou : Vu ce qui nous arrive, je crois que je n’ai pas trop le choix.
Maggie : D’accord, mais je ne le fais que pour Neb.
Blod : Moi, j’embarque.
Euclina : Moi aussi.
DJ Sham : Je viens avec vous.
Math : …
Boudaour : Math?
Math : Ok…
Sanndriania: Ne te sens pas obligé…
Math : Nous sommes les Anti Mal et nous resterons unis pour la vie.
Boudaour : Parfait.
DJ Sham : Boudaour, je crois que chacun de nous risque de mieux s’entendre avec toi.
Un sourire se dessina sur le visage du fan numéro un des chatons.
Kathou : Pff! Faut pas rêver!
Nébular : Merci, les amis…
Blod : Voyons, Nébular! Tu connais notre réplique : Anti Mal, c’est pas fini…
Nébular : … Anti Mal, c’est pour la vie!

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Mer 22 Juil - 18:21

Si les gens n'ont pas retrouvé Boudaour mort ou des traces de sang sur Loumalia, c'est parce quand tu es mort, tu étais véritablement au parc au bout de la rue de l'orphelinat en train de surveiller Nébular sur ton portable en restant invisible aux yeux des humains et que lorsqu'un ange meurt, on le sait immédiatement à cause ( je n'ai pas encore trouvé, je viens de me rendre compte de cette incohérence là donc, je t'en reparle bientôt)

Si tu te dis que c'est dangereux d'envoyer un AG sur Loumalia au cas où il mourrait là-bas sans aucune raison, tu sauras pk tu es devenu ALO au dernier tome. C'est pas tout de suite.

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Nébular le Jeu 23 Juil - 4:15

Après une pm de réflexion ( je n'ai pas pensé qu'à ça), je me suis dit que tous les anges portaient un collier en dessous ou par dessus leur calma qui aurait le logo d'Angel et qui calculerait le rythme cardiaque des anges et lorsqu'un coeur arrêterait de battre, le collier rendrait son propriétaire invisible aux yeux des humains sauf s'il était déjà accompagné d'autres personnes et qu'une alarme sonnerait chez les AL ambulanciers pour qu'un AL aille chercher le corps du défunt.

Est-ce que je suis bien compréhensible?

Nébular
Admin

Messages : 566
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 17
Localisation : à un party dans une comédie musicalle ak Kathou comme dans Teen Beach Movie on dans Musitallio *-*

Voir le profil de l'utilisateur http://antimal.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST ICI!!! LOL Anti Mal tome 1: En noir et blanc xD

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum